Blog Incontinence Petite histoire autour du caca
incontinence

Petite histoire autour du caca

Anatomie, Bébé, Couches, Encoprésie, Enfant, Incontinence anale, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Livre, Nouveau né, Propreté, Prévention, Toilette Pas de commentaires »

Expliquer le caca aux enfants

Qu’est-ce que le caca ?

D’où vient le caca ?

Quel voyage fait la nourriture depuis la bouche jusqu’à l’anus ?

A quoi sert l’intestin dans la digestion et la formation des excréments ?

Qu’est-ce que l’anus ?

A quoi sert l’anus ?

Qu’est-ce qu’un prout, un pet ou un gaz ?

Est-ce que les bébés sortent du ventre de la maman par le trou du caca ?

Les bébés font caca dans une couche mais pourquoi est-ce que les parents sont-ils contents lorsque leur enfant devient « propre»  ?

Qu’est-ce que ça fait d’être constipé ?

Qu’est-ce que c’est que la diarrhée ?

Où va le caca quand on tire la chasse d’eau des toilettes ?

Quels noms portent les cacas des animaux ?

Autant de questions, que se posent les enfants qui sont en train de devenir continents (ou en cours d’acquisition de la « propreté» ), auquelles il est important de répondre pour les aider dans leur apprentissage afin qu’ils évitent l’incontinence et/ou l’encoprésie.

Cette vidéo « Petite histoire autour du caca» , qui s’appuie sur le livre « Caca Prout»  de Catherine Dolto (éditions Gallimard Jeunesse), répond de façon ludique à toutes ces questions.

Le pot ça sert à quoi ? pour éviter l’incontinence à nos petits

Bébé, Couches, Encoprésie, Enfant, Enurésie, Incontinence chez l'enfant, Livre, Propreté, Prévention Pas de commentaires »

le pot ça sert à quoi ?

Le pot ça sert à quoi ? est un livre coloré qui, à l’aide de sympatiques dessins et de petits textes, raconte l’histoire d’un petit lionceau qui se prénom Madi. Madi n’aime pas avoir des couches mouillées mais il ne sait pas encore à quoi sert le pot ! Et justement son papa vient de lui en offrir un ! Le lionceau se demande à quoi peut servir ce nouveau « jouet»  et ses amis vont lui expliquer, car eux ils vont déjà sur le pot comme des grands. Madi, dans cette petite histoire rigolotte et attachante, va décider d’aller lui aussi sur le pot.

Trouver un bon livre pour les petits de 18 mois à 3 ans, qui apprennent la continence, n’est pas toujours facile. Le pot ça sert à quoi ? fait partie des livres ludiques et efficaces qui vont aider nos enfants à abandonner leurs couches. Apprendre la « propreté»  n’est pas toujours évident pour les petits, mais également pour les parents ; alors Madi va vous aider à faire passer le message à votre petit et lui, va en redemander !

Auteurs : Sophie Bellier

Marie Quentrec

Edition : Fleurus

Date de parution : 09 mai 2008

Les protections pour incontinence d’Abena

Couches, Enfant, Incontinence anale, Incontinence fécale, Incontinence urinaire, Marque, Nouveau né, Solution Pas de commentaires »

abena frantex

Parce qu’Abena est leader dans la fabrication et le commerce de produits d’incontinence adultes, couches pour bébés, produits d’hygiène et de soins, et ce depuis 1953, choisir une protection pour incontinence de cette marque est l’assurance de choisir un produit de qualité à la pointe de l’innovation.

Abena-Frantex conçoit et développe des articles d’incontinence pour les adultes et les enfants, une sélection de vêtements, d’articles coiffants, chaussants, de masques, d’articles de literie en non-tissé, …, en collaboration avec des spécialistes du secteur. Les produits fabriqués par Abena sont adaptés au secteur de l’hygiène en milieu hospitalier et de la protection de la personne incontinente.

Abena fabrique et commercialise ses produits de soins et d’hygiène avec une spécificité dans les produits d’incontinence. A la recherche constante d’une amélioration de sa gamme, Abena-Frantex offre des produits innovants et des services aux meilleurs prix. Sécurité, confort et dignité sont les mots clés qui ont permis à Abena de développer ses objectifs de qualité de vie.

Parce que cette entreprise est consciente que nous devons tous être concernés par l’écologie, elle a adopté une politique environnementale :

  • En fabriquant des produits à partir de matières premières respectant l’environnement,
  • En fabriquant des produits biodégradables,
  • En produisant avec un minimum d’énergie,
  • En recyclant les déchets,
  • En ayant des conditions de travail respectant l’environnement,
  • En fabricant un produit avec des déchets recyclables, ou qui génèrent de l’énergie,
  • En utilisant des emballages respectant l’environnement.

Abena tient compte du cycle de vie de ses produits : matériaux, procédés, distribution, utilisation, et destruction. Tous ces éléments sont reconnus par les bureaux d’accréditation pour évaluer l’impact sur l’environnement.

Non ! Je ne veux pas le pot

Bébé, Couches, Enfant, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence urinaire, Livre, Propreté, Prévention Pas de commentaires »

non ! je ne veux pas le pot

« Non ! Je ne veux pas le pot»  est un petit livre de la série « Non ! Je ne veux pas …»  des Editions Fleurus. La couverture est cartonnée, les pages sont plastifiées, ne se déchirent pas et se nettoient facilement.

« Non ! Je ne veux pas le pot»  s’adresse aux enfants de 2 ans en cours d’acquisition de la propreté. On le sait bien, 2 ans est aussi l’âge où les petits garçons et les petites filles sont à la période du NON, et cette petite histoire vécue évitera peut-être … la crise de nerf des parents.

« Non ! je ne veux pas le pot» , agrémenté de jolis dessins, racconte l’histoire d’un petit garçon qui ne veut pas entendre parler du pot. Mais à la crèche il n’est pas très à l’aise avec ses couches. Lorsqu’il fait pipi ou caca, cela ne sent pas très bon et ses copains ont tendance à se moquer de lui. Théo est vexé mais il tient bon, il refuse toujours le pot. Un jour il va accompagner son copain jusqu’aux toilettes et il trouve cela rigolo. Le lendemain sa maman suggère de ne pas mettre de couche et il accepte tout content de son joli boxer tout doux. Mais à l’école il s’amuse tellement qu’il oublie de demander le pot et fait pipi dans son pantalon. Sa maman a beau lui répéter que ce n’est rien, que ce n’est pas grave, Théo est à nouveau vexé et veut remettre des couches ! Quelques jours après, il ôte sa couche tout seul et va sur son pot, patiemment il attend pour faire ses besoins, puis fini par faire pipi et caca. Tout fier, il appelle ses parents. « Il y a eu encore quelques petits accidents, mais Théo n’a plus jamais remis de couche» .

« Non ! je ne veux pas le pot»  pour les tout-petits qui diront peut-être OUI plus vite ! Dans la même collection : « Non je ne veux pas m’habiller, me coucher, manger» .

Auteurs : Nathalie Bélineau

et Emilie Beaumont

Illustrations : Camille Dubois

Les couches pour adultes

Couches, Incontinence anale, Incontinence fécale, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Solution Pas de commentaires »

les couches pour adultes

L’incontinence n’est pas une maladie ou une affection pas elle même, mais elle est la conséquense d’une autre cause. Lorsque les premières fuites urinaires n’ont pas amené la personne à consulter, afin de traiter cette cause, l’incontinence peut s’être installée.
Souvent il ne reste que peu de solutions à la personne incontinente afin de parer aux fuites. La principale est le port d’une couche pour incontinence, c’est un moyen efficace de se protéger. Ces protections pour incontinence sont regroupées en 2 grandes familles :

- Les couches pour adultes jetables, comprenant :

  • les changes complets avec ou sans ceinture de maintien,
  • les protections anatomiques, les plus petites sont munies d’une bande adhésive pour adhérer au sous-vêtement, les plus grandes sont à utiliser avec un sous-vêtement de maintien,
  • les slips absorbants à utiliser comme un sous-vêtement ordinaire.

- Les couches lavables.

Les couches pour adultes sont des solutions palliatives absorbantes souvent semblables aux couches pour enfant. Les couches pour adultes jetables existent en plusieurs tailles et pouvoirs d’absorption, elles possèdent à présent d’excellents effets garde au sec, systèmes anti-odeurs, barrières anti-fuites, indicateurs d’humidité, des adhésifs repositionnables et très souvent un voile extérieur en non-tissé au toucher coton.

L’acquisition de la propreté ou continence

Bébé, Couches, Enfant, Propreté Pas de commentaires »

petit pot

La « propreté» , ou continence, est la capacité de contrôler de manière régulière ses sphincters et donc ses mictions et ses défécations.

Oui mais quand mettre son enfant sur le pot ?

Les fonctions d’excrétion s’organisent dans des conditions socialement définies. L’enfant doit être assez mature :

  • sur le plan physiologique : un enfant peut aller sur le pot lorsqu’il est capable de marcher, de se relever après être tombé, de monter et descendre des escaliers seul, c’est à dire lorsqu’il contrôle la contraction et le relâchement de ses muscles, il doit être capable de commander ses sphincters.
  • sur le plan affectif : il sera prêt à acquérir la propreté s’il est capable d’imiter ses parents et veux faire comme les grands, s’il a envie de commencer à faire plaisir à sa maman.
  • sur le plan relationnel : l’enfant doit pouvoir se faire comprendre et s’exprimer, exprimer qu’il a fait pipi ou caca.
  • sur le plan social : pour être « propre»  un enfant doit être capable de tolérer des délais et de formuler des demandes.

La propreté de l’enfant résulte d’une évolution naturelle, elle est acquise lorsqu’elle appartient au domaine de l’enfant sans intervention de son entourage. (lire : « L’énurésie« )

Les couches pour incontinence

Couches, Enfant, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Nouveau né, Solution Pas de commentaires »

couche pour incontinence

Les solutions palliatives absorbantes pour incontinence désignent toutes les protections utilisées en cas de fuite urinaire et/ou fécale. Elles sont souvent appelées article, produit, change ou protection pour incontinence, protection hygiénique, ou couche.

L’appelation couche vient du terme utilisé pour le linge avec lequel on enveloppait un nouveau né. L’expression couche a été reprise pour nommer les protections absorbantes pour enfants. La couche-culotte ressemble à un slip qui peut être lavable ou jetable. La couche culotte à usage unique a été inventée en 1956 et commercialisée au début des années 60 sous la forme change complet, depuis quelques années la forme culotte enfilable comme un sous-vêtement ordinaire est de plus en plus utilisée.

Les protections pour l’incontinence de l’adulte sont plus souvent nommées change incontinence lorsque l’on désigne l’ensemble des protections, qui regroupe :

- le change complet qui ressemble à la couche-culotte pour enfant, il est de forme anatomique et possède des attaches repositionnables et des barrières anti-fuites, il est adapté à l’incontinence moyenne à lourde de l’homme ou de la femme alité et/ou à mobilité réduite.

- le change complet ou protection avec ceinture de fixation est muni d’une ceinture permettant de placer la protection sans aide dans le cas d’incontinence moyenne à très lourde.

- la protection ou change anatomique est un change pour incontinence qui épouse la forme du corps et se glisse à l’intérieur d’un slip de maintien, elle ne possède pas d’attache et est munie de barrières anti-fuites, elle est adaptée à l’incontinence urinaire et/ou fécale des personnes mobiles et autonomes.

- la protection anatomique adhésive, de petite taille elle ressemble à une protection périodique et est munie d’une bande adhésive permettant le maintien en place.

- le slip ou sous-vêtement absorbant ou pants est un produit nouvelle génération facile d’utilisation, il a la forme d’un sous-vêtement ordinaire et se met ou s’enlève comme un slip traditionnel, il est très bien adapté à l’incontinence urinaire et fécale des hommes et femmes mobiles.

- la coquille pour homme est une protection anatomique adaptée à la morphologie masculine et posséde une ouverture centrale, appropriée en cas d’incontinence urinaire légère de l’homme, elle se fixe au sous-vêtement grâce à une bande adhésive.

- la couche ou protection droite est un change de forme rectangulaire, elle est disponible en version intraversable ou traversable, la dernière pouvant être utilisée avec un change complet ou un pants pour en augmenter l’absorption.

Change complet pour incontinence

Couches, Enfant, Enurésie, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Nouveau né, Solution Pas de commentaires »

DESSIN

Un grand nombre de protections absorbantes sont disponibles, actuellement, sur le marché, pour les personnes atteintes d’incontinence urinaire et/ou fécale : protection anatomique, change complet avec ceinture de fixation, sous-vêtement absorbant, … la plus ancienne, et la plus utilisée, étant le change complet.

Le change complet est sans doute l’un des plus adaptés aux cas d’incontinence moyenne à lourde, pour le jour ou la nuit. Grâce à un large choix de tailles et d’absorptions, cette protection permet de pallier à tous les cas d’incontinence urinaire ou fécale avec un maximum de discrétion.

Tous les fabricants proposent des changes complets, en plusieurs tailles comprises entre « bébé prématuré»  et « extra large»  et en plusieurs niveaux d’absorption, qui aident à une parfaite adaptation à toutes les situtations et morphologies.
Ces protections permettent aux utilisateurs de garder la peau sèche, grâce aux noyaux absorbants de plus en plus performants transformant les urines en gel et empêchant leur remontée, ainsi qu’à l’absence de latex en particulier dans les élastiques.
La sécurité est permise par de nouveaux systèmes anti-odeurs.
Les rougeurs et les irritations cutanées sont prévenues par des nouvelles solutions préservant le PH neutre de la peau.
Les fuites sont supprimées avec les barrières anti-fuites performantes qui s’adaptent parfaitement.
La saturation des protections est visible au moyen d’indicateurs d’humidité, le moment du change peut être prévu.
Les nouvelles générations d’adhésifs sont repositionnables de nombreuses fois.
Les derniers voiles extérieurs augmentent le confort et la respiration de la peau tout en restant imperméables.

Enurésie : peut-on la prévenir ?

Couches, Enfant, Enurésie, Incontinence urinaire, Prévention Pas de commentaires »

incontinence énurésie

C’est grâce à un bonne éducation à la « propreté»  que l’on aidera un enfant à avoir un meilleur fonctionnement de son appareil urinaire. Même s’il est impossible de prévenir l’énurésie, car elle peut avoir de nombreuses causes (facteurs psychologiques, hérédité, immaturité vésicale, …), voici quelques petits conseils afin de mettre toutes les chances de son côté et d’aider l’enfant à contrôler ses mictions.

L’éducation à la propreté ne devrait jamais intervenir trop tôt, car les sphincters d’un enfant ne sont pas matures avant environ 2 ans pour les filles et 3 ans pour les garçons. Il est également important qu’elle soit souple, rien ne sert de punir ou culpabiliser l’enfant, la sévérité risque, au contraire, de déclencher un manque de confiance en soi ou une anxiété.

Apprendre à l’enfant à aller aux toilettes dès qu’il en sent le besoin est préférable que de le mettre systématiquement sur son pot. Se retenir pourrait devenir mauvais pour lui, car en contractant trop ses sphincters il envoie une mauvaise information à sa vessie, qui peut devenir capricieuse. Apprendre à un enfant à aller faire pipi sur commande, c’est-à-dire sans notion de besoin, vite et en forçant pourra entraîner des troubles de la vidange vésicale.

Le nombre normal de mictions est de 5/6 par jour. Il est important d’aider l’enfant à les intégrer dans son emploi du temps : en se levant ; à l’école au début ou à la fin de la récréation, et, avant ou après le repas, quand il en sent plus le besoin ; le soir avant de se coucher.

A partir d’un certain âge, environ 7 ans, il est préférable d’éviter les couches pour la nuit. Il est bien de prévoir : une petite veilleuse ou une lampe de poche amusante pour trouver son chemin jusqu’aux toilettes où jusqu’au pot. Pensez également à protéger le matelas de l’enfant avec une alèse lavable ou jetable, à partir de 5/6 ans il pourra défaire son lit tout seul en cas d’accident.

Il est également important d’apprendre à un enfant à boire régulièrement de l’eau et d’éviter les boissons contenant de la caféine ou gazeuses, mais il est préférable de ne pas boire dans les deux heures précédant le coucher. (vous pouvez lire : « Boire différemment pour diminuer le risque d’incontinence« )

L’incontinence urinaire et fécale en établissement de santé

Actualité, Etablissement de santé, Etude, Incontinence fécale, Incontinence urinaire, Rapport Pas de commentaires »

la maltraitance ordinaire dans les établissement de santé, incontinence

La HAS (haute autorité de Santé) a publié une étude sur la base de témoignages : La maltraitance “ ordinaire “ dans les établissements de santé, où sont cités des problèmes liés à l’incontinence et/ou aux changes :

Le respect de la dignité

Parmi les témoignages recueillis, il est apparu que le droit élémentaire au respect de la dignité n’était pas toujours respecté. Ainsi ont été souvent citées les atteintes à la pudeur liées notamment au manque de discrétion dans la gestion du «petit linge», l’incontinence, et le sentiment d’infériorisation et d’humiliation qui les accompagnent. Le défaut d’hygiène ou d’égards (protections changées seulement une fois par jour, absence de nettoyage des aliments renversés) est également rapporté. Ces atteintes à la dignité s’accompagnent d’un sentiment d’abandon.

Les témoignages mentionnent fréquemment des traitements dégradants où les garnitures sont imposées aux patients, mis dans une situation de régression difficilement acceptable. Les patients essaient d’y échapper, parfois en se mettant en danger, comme pour ce patient qui venait d’être hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral. «C’est une drôle de dame âgée qui est venue. Elle ne pouvait pas me transporter pour aller aux toilettes. Je ne suis pourtant pas très lourd (67 kg). Elle me dit «vous savez, je ne pourrai pas vous transporter, je vais vous mettre une couche…». «Non, non, je lui dis, je ne veux pas de couche, je veux aller aux WC.» Elle m’a mis une couche, et moi… (Rires) ils m’avaient mis dans une cage, les bords étaient relevés, je me suis dit je sors d’ici et je suis passé par-dessus. Je ris de me voir mais j’aurais pu me faire prendre parce que je n’avais pas d’équilibre. Je suis allé jusqu’aux WC mais dans les WC, je suis tombé et j’étais tout seul, j’ai quand même réussi à me relever, je tombais partout… J’ai été aux toilettes donc, et il fallait que je revienne dans ma chambre et je suis remonté dans la cage comme j’y étais. [...] le lendemain matin, quand les infirmières sont venues, je leur ai demandé si elles voulaient bien retirer ces barrières… si elles pouvaient me les enlever. Elles m’ont dit oui, on va vous les enlever et elles me les ont enlevées, ça m’a soulagé de ne plus être prisonnier et je pourrais aller aux WC moi-même, sans faire appel à une tierce personne» (Patient hospitalisée, témoignage oral).
Au-delà de la question du respect de la dignité de la personne, les «couches» imposées peuvent provoquer une incontinence chez des personnes continentes et marquer le point de départ d’une dégradation de l’autonomie. Les proches se montrent souvent choqués de cette décision, d’autant que parfois les protections sont avant tout destinées au confort des professionnels qui peuvent ainsi échapper à l’urgence, quitte à laisser les patients «mariner» quelque temps.
«J’ai demandé à ce qu’une couche ne soit pas systématiquement mise le soir dès le mois de juillet, hélas l’évolution des choses a fait qu’elle devient nécessaire maintenant 24 h/24. Le samedi 20 décembre, selon une amie présente, il a dû attendre 3 heures le retrait d’une couche souillée» (Fille d’une patiente âgée hospitalisée, témoignage écrit).

Source : La maltraitance “ ordinaire “ dans les établissements de santé – Étude sur la base de témoignages – 2009