Blog Incontinence Incontinence urinaire : les spécialistes pour en discuter
incontinence

Incontinence urinaire : les spécialistes pour en discuter

Consultation, Couches, Encoprésie, Enurésie, Fuites urinaires, Incontinence anale, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Kinésithérapie, Orthopédiste-orthésiste, Pharmacien, Solution, Traitement médicamenteux, Urologue Pas de commentaires »

les spécialistes de l'incontinence

Il est important de consulter et de s’informer dès les premiers signes d’incontinence ou de fuites urinaires, mais à qui en parler, quel professionnel de santé va-t-on rencontrer ?

  • Le premier contact est votre médecin généraliste : il vous connait bien et après vous avoir questionné et examiné il pourra déterminer les causes de vos fuites urinaires et éventuellement vous adresser à un spécialiste.
  • L’urologue : c’est un spécialiste du système urinaire féminin et masculin et des voies génitales de l’homme, il s’implique également dans les retentissements sexuels des pathologies urologiques masculines ; suite à un examen clinique et une exploration, il pourra déterminer les causes de votre incontinence urinaire et vous prescrire le traitement approprié.
  • Le kinésithérapeute : il est formé à la prise en charge de l’incontinence urinaire, sur prescription d’un médecin il va vous apprendre à connaître vos muscles du périnée, vous aider à les faire travailler et vous faire pratiquer des exercices de rééducation que vous devrez reproduire à domicile plusieurs fois par jour.
  • Le pharmacien : professionnel de santé de proximité, il vous délivrera le traitement médicamenteux prescrit par le médecin, il peut vous conseiller, mieux vous informer sur les médicaments qui vous ont été ordonnés et vous orienter vers d’autres professionnels de santé.
  • L’orthopédiste-orthésiste : artisan du bien-être et du confort de la personne c’est un auxiliaire médical qui sera vous aider à faire le choix de protections d’incontinence, étuis péniens, … et pourra vous orienter vers d’autres professionnels de santé.

Semaine Mondiale de la continence : briser le tabou

Actualité, Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Semaine Mondiale Pas de commentaires »

semaine mondiale de la continence

La Semaine Mondiale de la Continence se déroule du 21 au 27 juin 2010. Elle a été créée à l’iniative de la Société Internationale de la Continence, dans le but de sensibiliser la population mondiale sur les différentes formes d’incontinence, ainsi que sur les différents traitements de l’incontinence.

Le type d’incontinence qui affecte le plus les femmes de moins de 55 ans est l’incontinence d’effort. Les principaux facteurs qui peuvent déclencher une incontinence urinaire d’effort sont certains sports pratiqués régulièrement ou intensifs, le surpoids, la grossesse, l’accouchement, la ménopause.

A l’occasion de cette semaine de la continence, le site « Délit de petites fuites» , dédié à l’incontinence urinaire d’effort de la femme, a ouvert une page « Edition Spéciale»  où elle présente des vidéos, des fiches d’information et des articles sur l’incontinence urinaire d’effort.

Dans l’une des vidéos le Docteur Corinne Leclercq, gynécologue-obstétricienne, parle de l’incontinence urinaire d’effort : « L’incontinence urinaire est un problème fréquent qui peut toucher les femmes à n’importe quel stade de leur vie, ce n’est pas un signe de vieillesse. Il existe différents types d’incontinence urinaire. L’incontinence urinaire à l’effort c’est le type d’incontinence urinaire le plus fréquent, il est provoqué par une faiblesse du plancher pelvien, en particulier des éléments qui soutiennent la base de la vessie, c’est à cet endroit que la vessie joint l’urètre, l’urètre c’est le canal par où sort l’urine …… les symptômes se manifestent souvent chez les femmes au début de la quarantaine …» 

L’incontinence urinaire ou fuite involontaire d’urine

Conséquense, Enfant, Enurésie, Fuites urinaires, Incontinence chez l'enfant, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Propreté Pas de commentaires »

fuites urinaires

Les symptômes du bas appareil urinaire sont divisés en 3 groupes :

  • les symptômes de la phase de remplissage,
  • les symptômes de la phase mictionnelle,
  • les symptômes de la phase post-mictionnelle.

L’un des symptômes de la phase de remplissage est l’incontinence urinaire ou la fuite involontaire d’urine.

L’incontinence urinaire est une perte involontaire d’urine. La personne pert le contrôle sur ses fonctions urinaires, ce qui provoque des fuites d’urine.
La définition de l’incontinence urinaire reconnue internationalement est «Toute perte involontaire d’urine».

Il existe de nombreux types d’incontinence urinaire provoquant des fuites urinaires involontaires, dont les principaux sont :

  • L’incontinence urinaire d’effort, qui se produit alors qu’aucun besoin ne se faisait ressentir auparavant, et ce lors d’un effort : port de charge plus ou moins lourde, course, marche, toux, rire, changement de position …
  • L’incontinence urinaire par impériosité, appelée aussi hyperactivité vésicale, instabilité vésicale, vessie hyperactive, urgence mictionnelle ou urgenturie. L’incontinence urinaire par impériosité est la perte involontaire et incontrôlable d’urine précédée par un besoin urgent et irrépressible d’uriner.
  • L’incontinence urinaire mixte, qui est l’association de l’incontinence urinaire d’effort et de l’incontinence urinaire par impériosité. La personne a des épisodes de fuites urinaires lors d’un effort, elle est également sujette à des besoins impérieux d’uriner.
  • L’incontinence urinaire par regorgement, qui se manifeste par des fuites constantes sans besoin d’uriner, les jets d’urine sont lents, la personne éprouve la nécessité de pousser pour uriner et a l’impression de ne pas bien vider sa vessie.
  • L’énurésie, qui est l’émission involontaire d’urine chez l’enfant à l’âge où il devrait avoir acquis la continence ou la « propreté » (à partir de 5 / 6 ans), pendant son sommeil, en principe la nuit.

Mieux connaître votre prostate

Anatomie, Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Prévention Pas de commentaires »

Où est située la prostate ? A proximité de quels organes ?

De quelle taille est la prostate ?

A quoi sert la prostate ?

Quelles anomalies peuvent atteindre la prostate ?

Un cancer de la prostate à un stade précoce est-il douloureux ?

A quel stade, d’un cancer de la prostate, un homme peut-il commencer à éprouver des difficultés pour uriner ?

Quels sont les examens pratiqués pour dépister un cancer de la prostate ?

Cette vidéo va vous permettre de mieux situer une prostate grâce à une animation en 3D. Mais également à connaître certains examens, en particulier le toucher rectal, qui sont pratiqués chez les hommes pour une bonne surveillance de la prostate et afin de prévenir fuites urinaire, incontinence urinaire, cancer …

Les hommes et les fuites urinaires

Actualité, Cause, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Enquête, Etude, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Marque, Prévention, Solution, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

homme incontinence

Les instituts Tena et Ifop ont réalisé, en avril 2010, une enquête sur les fuites urinaires auprès de 1003 personnes de 18 ans et plus.

Il en ressort que 79 % des hommes se trouvent mal informés sur les fuites urinaires, alors qu’un grand nombre d’entre eux estiment connaître les causes de celles-ci. 90 % des personnes qui ont été interrogées ont connaissance de certaines origines des fuites urinaires, comme le vieillissement, le cancer de la prostate, une opération chirurgicale, un mauvais fonctionnement de la vessie.

Cette enquête a également montré que les femmes sont mieux informées, que les hommes, sur les traitements des fuites urinaires. 50 % des femmes mentionnent la rééducation comme traitement possible aux fuites, alors que seulement 32 % des hommes l’ont citée. 32 % des femmes savent que certains médicaments peuvent être efficaces contre les fuites urinaires, seulement 21 % des hommes les citent.

Les fuites urinaires sont encore un sujet tabou pour les Français, qu’il en soit atteints ou non. Ils sont 91 % à avouer que les fuites urinaires ont des répercussions importantes sur la vie sociale, 90 % sur la vie professionnelle, 73 % sur la virilité et 65 % sur les performances sexuelles.

L’étude a révélé également que les hommes atteints par des fuites urinaires choisissent, à 72 % leur partenaire et à 84 % leur médecin traitant, pour en parler. Les hommes ont donc moins de mal à se confier sur ce sujet avec leur conjointe ou leur médecin.

Incontinence urinaire : les symptômes de la phase de remplissage

Enfant, Enurésie, Fuites urinaires, Incontinence chez l'enfant, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire Pas de commentaires »

appareil urinaire

Les symptômes du bas appareil urinaire sont divisés en 3 groupes :

  • les symptômes de la phase de remplissage,
  • les symptômes de la phase mictionnelle,
  • les symptômes de la phase post-mictionnelle.

Nous vous présenterons aujourd’hui les symptômes de la phase de remplissage.

  • Incontinence urinaire : fuite involontaire d’urine.
  • Enurésie : miction involontaire. À distinguer du terme d’énurésie nocturne qui qualifie l’énurésie lorsqu’elle se manifeste pendant le sommeil.
  • Enurésie nocturne : miction involontaire lorsqu’elle survient durant le sommeil.
  • Incontinence urinaire à l’effort : fuite involontaire d’urine lors d’un effort physique, de la toux ou des éternuements.
  • Urgence mictionnelle (urgenturie) : désir soudain, impérieux et fréquemment irrépressible d’uriner.
  • Incontinence urinaire par urgenturie ou par urgence mictionnelle ou par impériosité : fuite involontaire d’urine accompagnée ou immédiatement précédée d’urgenturie.
  • Nycturie : besoin d’uriner réveillant le patient. La nycturie doit être différentiée de la « fréquence mictionelle nocturne» .
  • Fréquence mictionelle nocturne : correspond à la totalité des mictions nocturnes à partir du moment où la personne se couche mais sans tenir compte de la notion de réveil. Le terme pollakiurie nocturne introduit la notion de fréquence mictionelle nocturne augmentée au-delà d’un seuil défini comme pathologique ou suffisamment élevée pour affecter la qualité de vie du patient.
  • Incontinence urinaire mixte : fuite involontaire d’urine associée à une urgenturie avec également fuites involontaires d’urine lors des exercices physiques, toux ou éternuements.
  • Incontinence permanente : fuite d’urine permanente.
  • Autres types d’incontinence : ils peuvent être ciconstanciels, par exemple durant un rapport sexuel, à l’orgasme, ou lors d’un fou rire.
  • Sensibilité vésicale :

- Normale : la personne décrit un besoin d’uriner progressivement croissant jusqu’à obtenir un besoin pressant.

- Augmentée : la personne décrit un besoin d’uriner très précoce et persistant.

- Réduite : la personne ressent l’augmentation du volume vésical mais ne ressent pas le besoin d’uriner.

- Absente : la personne ne ressent aucune sensation ni d’augmentation du volume vésical ni d’envie d’uriner.

Sources : ICS (International Continence Society)

Samedi 22 mai Journée Européenne de l’Obésité

Fuites urinaires, Handicap, Incontinence anale, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Journée Européenne Pas de commentaires »

journée européenne de l'obésité

Samedi 22 mai 2010 aura lieu la 1ère Journée Européenne de l’Obésité. Pour la première fois la France participera à cette journée, ainsi qu’aux actions menées qui seront centrées, cette année, sur le dépistage de l’Obésite.

Initiée par le Professeur David Haslam (Président et Directeur d’hôpital, RU, National Obesity Forum) et Jean-Paul Allonsius (Président et Fondateur de l’Association belge de patients obèses), la Journée Européenne de l’Obésité a été créée grâce à l’ancien MPE et Vice-président de la Commission de l’environnement du Parlement européen, Magor Csibi, à l’occasion d’une conférence de presse au Parlement européen du 15 avril 2009.

Soutenue par des groupes professionnels et médicaux d’Europe, cette journée est consacrée à la lutte contre l’obésité. Elle doit réunir chaque année les communautés médicales et politiques et le grand public afin d’encourager les citoyens européens, présentant un surpoids ou une obésité, à retrouver un poids sain et à le stabiliser pour améliorer leur état de santé et leur qualité de vie.

Aujourd’hui et demain, de nombreux établissements de soins, les pédiatres, certaines pharmacies et mairies proposent un dépistage gratuit de l’obésité grâce au calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Certains centres proposeront aussi un dépistage des maladies associées à l’obésité, comme le diabète, l’hypertension et l’insuffisance respiratoire, et également une consultation spécialisée avec une diététicienne, un psychologue ou un médecin nutritionniste.

Calcule d»  l’IMC d’un adulte :

  • IMC = votre poids en (kg) divisé par votre taille au carré en (m2)
  • Exemple : une personne qui pèse 52 kg et mesure 1,65 m, a un IMC = 52/2,7225 (1,65 x 1,65) = 19,10
  • On sait qu’une perte de 5 à 10% de la masse corporelle peut améliorer significativement l’état de santé d’une personne.

    Des études ont montré que l’obésité peut augmenter, ou être à l’origine, de maladies métaboliques comme le diabète et la goutte, d’infarctus ou d’AVC, de certains cancers et d’incontinence urinaire. Le surpoids ou l’obésité favorisent la pression intra-abdominale, donc la pression sur la vessie et l’altération des muscles du plancher pelvien. En 2003, une étude anglaise a révélé que l’obésité augmente les risques d’incontinence urinaire par six. Par contre, la perte de poids s’accompagne d’une réduction de la pression abdominale et donc, d’une diminution des épisodes d’incontinence.

    Incontinence urinaire de la femme : entretien avec le Professeur François Haab

    Chirurgie de l'incontinence, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Prévention, Rééducation périnéale, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

    Quelle est la différence entre les fuites urinaires et l’incontinence urinaire ?

    A partir de quand parle-t-on d’incontinence urinaire ?

    Quel pourcentage des femmes a des fuites d’urines ? Quel pourcentage en souffre ?

    A partir de quel âge peut-on être incontinente urinaire ou avoir des fuites d’urine ?

    Les fuites urinaires et l’incontinence urinaire sont-elles une fatalité à la ménopause ?

    A partir de quand doit-on parler de son incontinence et à quel médecin faut-il en parler ?

    Quels sont les plus grands types d’incontinence urinaire ?

    Quels sont les examens qui permettent de déterminer le type d’incontinence urinaire dont on souffre ?

    Quelles sont les solutions à l’incontinence urinaire et aux fuites urinaires ? Rééducation, médicaments, chirurgie, solutions palliatives absorbantes.

    Le Professeur François Haab, Chef de service d’Urologie de l’hôpital Tenon, répond à toutes ces questions dans cet interview :

    Incontinence urinaire chez une personne atteinte de Spina Bifida

    Cause, Conséquense, Enfant, Fuites urinaires, Handicap, Incontinence chez l'enfant, Incontinence urinaire, Prévention, Spina bifida Pas de commentaires »

    incontinence urinaire chez une personne atteinte de Spina Bifida

    Les troubles urinaires d’une personne atteinte de Spina Bifida sont nommés vessie neurologique, car il y a un problème au niveau nerveux. Ces troubles sont réellement avérés après l’âge normal d’acquisition de la « propreté» .

    Dans le cas d’un Spina Bifida la vessie subit des variations anormales de volume, elle est dite neurologique car il n’y a pas de réflexe. Ce problème peut entraîner des risques de résidu dans la vessie, d’infection, de fibrose vésicale, mais également d’insuffisance rénale.

    Le contrôle vésical est perturbé car il y a des troubles neurologiques au niveau des commandes du détrusor (muscle de la vessie) ainsi que du sphincter de la vessie.

    Les risques d’incontinence urinaire peuvent être de deux types :

    • La vessie se contracte de manière anarchique, elle est dit hyperactive :
    1. le sphincter est faible, il y aura alors des fuites urinaires à chaque contraction de la vessie,
    2. le sphincter est plus résistant, la vessie se vide lors des pressions importantes de manière incomplète.
    • La vessie ne peut pas se contracter, elle est hypoactive :
    1. le sphincter est faible, l’écoulement d’urine est permanent,
    2. le sphincter est plus résistant, l’urine s’accumule dans la vessie, il y a rétention ; lorsqu’il y a trop plein l’urine s’écoule goutte à goutte, il y a incontinence par regorgement.

    Afin de déterminer le type d’incontinence urinaire, dont la personne atteinte de Spina Bifida peut être atteinte, il est nécessaire de mener une surveillance radiologique et urodynamique.

      Les fuites urinaires de la femme

      Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence urinaire Pas de commentaires »
      les fuites urinaires de la femme
      De nombreuses femmes souffrent de fuites urinaires plus ou moins importantes. Ces fuites ont un retentissement sur leur état physique mais également émotionnel, psychologique, ainsi que sur leur vie sociale.
      La plupart du temps les femmes ont des fuites urinaires qui se produisent lors d’un effort : sport, port d’une charge lourde, … ou tout simplement fou rire, toux, éternuement, … Lorsque ces fuites ne sont qu’occasionnelles, généralement, les femmes gèrent et n’éprouvent pas trop de gêne, mais dès que cette incontinence urinaire d’effort intervient plus régulièrement et dans des situations de la vie quotidienne : porter son bébé, marcher, changer de position, … la femme va devoir constamment esssayer de contrôler son périnée. Un grand pourcentage de femmes va changer ses habitudes, en particulier réduire son activité physique, dès lors que les fuites deviennent plus importantes et/ou régulières.
      L’autre type, de fuites urinaires, se manifeste sous forme d’envies extrêmement urgentes et difficilement contrôlables. Les femmes atteintes par ce type de fuites seraient bien plus perturbées que celles souffrant de fuites à l’effort, car elles peuvent survenir à tout moment sans qu’un besoin d’uriner ait été ressenti auparavant. La femme touchée par une incontinence urinaire par impériosité devient soucieuse et constamment préoccupée à l’idée d’avoir des fuites, souvent elle boit de moins en moins, écarte des invitations chez des amis, s’interdit les sorties et déplacement loin d’un lieu dépourvu de toilettes, …
      Les fuites urinaires ont donc des conséquences néfastes sur la vie quotidienne et sociale, et ainsi sur le moral des femmes qui en sont atteintes. De nos jours il existe des protections pour incontinence, particulièrement adaptées à tous les types de fuites urinaires de la femme, qui lui permettront de se protéger de manière discrète tout au long de leur rééducation et/ou traitement.