Blog Incontinence Prévalence de l’incontinence anale
incontinence

Prévalence de l’incontinence anale

Etude, Incontinence anale, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Vieillissement Pas de commentaires »

prévalence de l'incontinence anale

Une personne sur dix souffrirait d’une incontinence anale, quel que soit le type (l’incontinence anale est l’exonération involontaire de matières fécales, gaz et/ou de selles liquides et/ou solides, elle comprend l’incontinence fécale qui elle ne n’inclue pas l’incontinence des gaz) et la gravité (fréquente ou non, nécessité de porter des protections, retentissement sur la vie sociale, familiale et/ou personnelle). Une personne sur cent, qui vivent à leur domicile, souffre d’incontinence fécale avec fuites fécales au moins une fois par semaine.

L’incontinence anale augmente faiblement, mais significativement, avec l’âge. Plus que le vieillissement, c’est la diminution de l’état physique et/ou des fonctions supérieures qui représentent un rôle important dans l’apparition d’une incontinence anale de la personne âgée.

Toutes les études, qui ont consédéré l’importance du sexe dans la survenue d’une incontinence anale, ont conclu qu’il n’y a pas de prévalence entre les hommes et les femmes dans l’apparition de l’incontinence anale.

Par contre, les études ont fait ressortir qu’il y a une augmentation d’incontinence anale en post-partum, principalement lorsqu’il s’agit d’un premier accouchement. Le taux d’incontinence suite à un accouchement, est de 1 à 2 %.

Quand aux personnes âgées institutionnalisées, 50 % d’entre elles souffriraient d’incontinence anale, avec une association approchant les 100 % d’une incontinence urinaire. Le taux, des personnes âgées touchées par une incontinence anale, se voit très nettement augmenter lorsqu’il y a perte d’autonomie et/ou démence.

Une cause d’incontinence par traumatisme : les fistules obstétricales

Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention Pas de commentaires »

fistule obstétricale cause d'incontinence par traumatisme

Un écoulement continu des urines peut se produire suite à un traumatisme. Les traumatismes mis en cause peuvent être :

  • une fracture du bassin,
  • une intervention chirurgicale (prostatectomie, intervention pelvienne),
  • un accouchement.

Le pays d’Afrique qui a l’un plus haut taux de mortalité maternelle est l’Ethiopie, c’est également le pays où la fistule obstétricale sévit de manière constante. Cette atteinte est une nécrose des muscles du bassin qui entraîne une incontinence urinaire et/ou une incontinence fécale. Il peut y avoir une communication anormale ou fistule entre la vessie et le vagin : il s’agit d’une fistule vésico-vaginale ; ou entre la vessie et le rectum : fistule vésico-rectale. Elle se produit suite à un accouchement difficile et touche 100 000 femmes. Chaque année plus de 8 000 nouveaux cas se déclarent alors que seulement 2 000 femmes peuvent bénéficier d’une opération. Cette pathologie génère un énorme inconfort physique, accompagné de souffrances psychologiques terribles.

Une jeune association, Trampled rose (La Rose piétinée), fondée par Rebekah Kiser, américaine généreuse et volontaire, vient en aide aux jeunes femmes et très jeunes filles victimes de fistules obstétricales. Elle leur offre un refuge en attente de l’intervention chirurgicale qui leur rendra dignité et vie normale. A Addis-Abeba, et seulement là, un hôpital de la fistule dispose d’une équipe de chirurgiens et d’infirmières formés à opérer et soigner ce traumatisme gynécologique gravissime. Cinq nouveaux centres seront bientôt ouverts dans d’autres villes. Les femmes y viennent à pied, le plus souvent, de toute l’Ethiopie, parfois avec un enfant.

L’incontinence urinaire : mythes et réalités

Conséquense, Incontinence féminine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Vieillissement Pas de commentaires »

Dans l’extrait de la conférence de l’Observatoire Vieillissement et Société (OVS) traitant sur l’incontinence urinaire chez les femmes âgées, Chantal Dumoulin, physiothérapeute et chercheur au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, répond aux questions suivantes :

L’incontinence urinaire fait-elle partie intégrante du vieillissement normal ?

Quel pourcentage des femmes de plus 60 ans est affecté par l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire peut-elle être un problème gênant et/ou dramatique pour les femmes, ses conséquences sont-elles importantes pour celles-ci ?

Un nouveau site Web dédié à l’incontinence urinaire chez la femme

Actualité, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Publicité, Site Pas de commentaires »

delit de petites fuites

Montréal (Québec), le 16 mars 2010 – Nouveau venu dans la grande toile de la communication sociale, Délit de petites fuites se veut un espace Web destiné à encourager les femmes à partager leurs préoccupations avec d’autres femmes, à mieux connaître le comment et le pourquoi de ces petites fuites que l’on appelle incontinence urinaire à l’effort, et à les aider à s’en libérer.

Selon Dre  Corinne Leclercq, obstétricienne-gynécologue, «l’incontinence urinaire à l’effort – le type d’incontinence le plus fréquent – est provoquée par une faiblesse des muscles du plancher pelvien, c’est-à-dire les muscles qui soutiennent les organes du bas du corps, dont la vessie.  L’accouchement d’un gros bébé par voie vaginale et une toux chronique, par exemple, contribuent au développement d’une incontinence urinaire à l’effort. Les symptômes habituels comprennent des fuites d’urine survenant lorsque l’on rit, tousse ou éternue, ou encore lorsque l’on pratique une activité physique. Les femmes parlent souvent de petites fuites, sous forme de gouttes. L’incontinence urinaire à l’effort est un sujet encore tabou; trop de femmes en souffrent et n’en parlent pas, soit par gêne, ou parce qu’elles pensent que le problème va se résoudre de lui-même. Les traitements visent à renforcer les muscles du plancher pelvien.  Le site Web Délit de petites fuites est une source d’information et de soutien très utile pour les femmes aux prises avec l’incontinence urinaire à l’effort. »

Dans une série de capsules vidéo produites pour ce site Web, Dre Leclercq expliquera la problématique de l’incontinence urinaire à l’effort, ses causes, et sa prise en charge.  La première capsule vidéo de Dre Leclercq sera disponible sur le site le 8 avril 2010.

Délit de petites fuites est le seul site au Canada qui est consacré essentiellement à l’incontinence urinaire à l’effort. La plupart des sections du site sont ouvertes à tous ; certaines sont réservées aux membres dûment inscrits qui peuvent écrire un billet, envoyer un commentaire ou participer à un forum. C’est à la fois un espace public et confidentiel puisqu’il préserve l’anonymat des membres qui s’expriment sur le site delitdepetitesfuites.ca

Quels impacts ont les fuites urinaires sur les femmes ?

Cause, Conséquense, Grossesse, Incontinence féminine, Rééducation périnéale Pas de commentaires »

incontinence urinaire journée de la femme

La plupart du temps les fuites urinaires n’ont pas un impact trop important sur les femmes, c’est certainement pour cela qu’elles tardent à consulter.

Les femmes de plus de quarante ans, lorsqu’elles se décident à consulter, déclarent qu’elles ressentent les fuites urinaires et l’incontinence comme un symbole de vieillissement. Souvent, elles regrettent de ne pas avoir été informées pendant ou après leur accouchement. Certaines se sentent coupables de ne pas avoir géré les premières fuites quand elles étaient plus jeunes.

Les femmes, souffrant de fuites urinaires, affirment, la plupart du temps, que l’origine de leur incontinence est l’accouchement et/ou une épisiotomie, même si ce n’est pas la principale cause.

Les réactions des femmes, face aux fuites urinaires, divergent parfois de manière importante. Certaines n’ont eu qu’une seule petite fuite et sont excessivement inquiètes, d’autres souffrent d’incontinence urinaire depuis plusieurs années et, n’éprouvant pas une gêne trop imporatante, ont tardé à consulter.

L’incontinence urinaire de la femme

Chirurgie de l'incontinence, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Livre, Neuromodulation, Rééducation périnéale, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

l'incontinence urinaire de la femme

L’incontinence urinaire de la femme est une pathologie fréquente, souvent ignorée et dissimulée, qui risque d’augmenter dans les années à venir avec le vieillissement de la population. Elle pose donc un véritable problème de santé publique qui impose, par son ampleur, une meilleure information des femmes et une prise en charge diagnostique et thérapeutique rigoureuse. Cet ouvrage présente une vision synthétique de l’incontinence urinaire axée sur les aspects pratiqués de la prise en charge des patientes. Les auteurs, par leur très grande expérience clinique, enrichissent les données épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques les plus récentes. Une excellente connaissance de l’anatomie pelvienne et des mécanismes de l’incontinence urinaire permet d’obtenir un diagnostic clinique et de poser l’indication d’examens complémentaires physiologiques et d’imagerie. À la suite de ces examens, la meilleure thérapeutique pourra être choisie parmi l’ensemble des moyens actuellement disponibles : traitements médicamenteux, rééducation périnéale, neuromodulation et chirurgie de l’incontinence. Résolument pratique, enrichie d’encadrés et de dessins anatomiques, cette deuxième édition, intégrant de nouveaux développements sur la technique TVT et les incontinences d’origine vésicale , s’adresse aux gynécologues médicaux et aux obstétriciens, aux urologues et aux chirurgiens généraux et digestifs.

  • Auteur : Richard Villet, membre de l’Académie nationale de chirurgie, professeur au Collège de médecine, chef du service de chirurgie viscérale et gynécologique du groupe hospitalier Diaconesses-Croix-Saint-Simon, Paris. Delphine Salet-Lizée, chirurgien gynécologue
    dans le service de chirurgie viscérale et gynécologique du groupe hospitalier Diaconesses-Croix-Saint-Simon, Paris. Ariane Cortesse, urologue dans les services d’urologie de l’hôpital Saint-Louis et du groupe hospitalier Diaconesses-Croix-Saint-Simon, Paris. Marilyne Zafiropulo, médecin gynécologue à la clinique Saint-Jean-du-Languedoc et attachée à l’hôpital de Rangueil, Toulouse.
  • Editeur : Masson
  • Collection : Pratique En Gynécologie
  • Parution : 09/06/2005

Conseils pour limiter les fuites urinaires chez la femme

Cause, Conséquense, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Solution Pas de commentaires »

limiter les fuites urinaires

La femme est la plus touchée par les fuites urinaires et l’incontinence urinaire, et ce à tous les âges de la vie. Nous vous prosons quelques conseils afin de limiter ces fuites urinaires.

  • Pour limiter les fuites urinaires : pratiquez une activité physique
    L’activité physique est importante afin de renforcer tous les muscles, plus particulièrement ceux du plancher pelvien, mais il faut être vigilante en consultant son médecin avant le début de toute activité, apprendre à renforcer son périnée avant de travailler ses abdominaux, éviter tous les sports qui exercent une pression trop importante sur la vessie (gymnastique sportive, sports de saut, …) et pourraient à la longue être responsables de fuites d’urine.
  • Pour limiter les fuites urinaires : évitez le surpoids
    Un poids trop important risque à la longue d’affaiblir le plancher pelvien et d’exercer une pression sur la vessie ce qui finirait par entraîner des fuites et/ou aggraver une incontinence urinaire.
  • Pour limiter les fuites urinaires : évitez le tabac
    Le tabac, de même que l’alcool et les boissons gazeuses et/ou à base de caféine, irrite la vessie et ainsi peut être la cause d’une incontinence urinaire par impériosité. De plus le tabac déclenche une toux, qui peut devenir chronique et amener une incontinence urinaire d’effort.
  • Pour limiter les fuites urinaires : éviter la constipation
    Lorsque l’on est constipée il faut exercer des poussées plus importantes pour aller à la selle, à la longue on affaiblit son plancher pelvien et l’on est plus sujette à l’incontinence urinaire d’effort. De plus le rectum se trouve derrière la vessie et les selles, qui y sont accumulées, peuvent exercer une pression sur celle-ci.
  • Pour limiter les fuites urinaires : prévenez les infections urinaires
    Une infection urinaire peut être la cause d’une inflammation de la vessie et par conséquent entraîner une incontinence urinaire par impériosité. Si vous êtes sujette aux infections urinaires demander conseil à votre médecin et n’oubliez pas de boire régulièrement de l’eau (lire : Boire différemment pour diminuer les risques d’incontinence).

Parler de son incontinence urinaire

Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Propreté, Vie quotidienne Pas de commentaires »

Entretien avec Sylvain Mimoun, Gynécologue et Psychosomaticien : il répond ici aux questions que se posent les femmes sur les fuites urinaires
Comment les femmes parlent-elles de leurs « petites fuites urinaires»  ?
Vont-elles parler facilement d’incontinence urinaire avec leur médecin, leurs amies, … ?
Est-il nécessaire que la femme parle de ses fuites urinaires à son compagnon ?
Qu’est-ce qui gêne le plus une femme qui souffre d’incontinence urinaire : être mouillée, tachée ou l’odeur ?
Est-ce que la vie sexuelle peut-être altérée par les fuites urinaires ?
Est-ce qu’il y a un lien entre la sexualité et les fuites urinaires ?

Incontinence urinaire d’effort et exercices pelviens

Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Solution Pas de commentaires »

Nous vous proposons de regarder un extrait d’une entrevue avec Chantal Dumoulin, physiothérapeute et chercheur au Centre de recherche de l’Institut Universitaire de gériatrie de Montréal. Elle nous explique l’intérêt d’une rééducation pelvienne après un accouchement ou lorsque l’on est atteinte d’incontinence urinaire légère ou modérée. Le Docteur Chantal Dumoulin nous rappelle que peu de femmes osent parler de leur incontinence à leur médecin, elle nous montre également comment bien pratiquer les exercices lorsque l’on est atteinte d’incontinence.

Incontinence et maladie d’Alzheimer

Cause, Conséquense, Incontinence fécale, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Vieillissement Pas de commentaires »

maladie d'alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative. Les symptômes, auxquels tout le monde pense immédiatement, sont les pertes de mémoire. Cette maladie entaîne des lésions du cerveau et de nos jours, même si nous ne savons toujours pas guérir les personnes atteintes de la maladie l’Alzheimer, d’énormes progrès scientifiques ont amené aux patients une qualité de vie nettement améliorée.

La MA est due au rétrécissement des cellules cérébrales, des taches denses aux formes irrégulières prennent petit à petit leur place. Peu à peu ces taches vont toucher les zones de la mémoire, de l’imagination, du langage, du raisonnement et du jugement. Les différentes parties du cerveau sont séparées mais elles doivent travailler ensemble pour qu’une personne puisse accomplir une tâche. A mesure que la maladie d’Alzheimer atteint une partie du cerveau, un maillon de la chaîne manque et la personne doit accomplir cette tâche avec une aide extérieur qui lui montrera comment s’y prendre autrement.

La maladie d’Alzheimer affecte tout le corps de la personne atteinte, donc également sa vessie et ses intestins. La personne atteinte peut donc avoir des fuites urinaires ou des fuites fécales. Pour l’aider il faut rechercher la cause des accidents, en notant ce qui s’est produit juste avant ou au moment de l’accident, vous retrouverez une constante et pourrez ainsi l’aider. Mais l’évolution de la maladie veut qu’il y aura toujours des accidents.

En recherchant et traitant les problèmes qui ne sont pas liés à la maladie l’Alzheimer : constipation, trop grande absorption de liquides à base de caféine, …, problème de prostate, l’incontinence urinaire ou fécale qui leur était liée pourra déjà être éliminée.

Il faudra aussi vérifier que l’environnement de la personne souffrant de la maladie d’Alzheimer est bien adapté :

  • les fuites ont lieu aux toilettes, vérifiez que la personne n’a pas de mal à s’assoir ou à se relever des toilettes, vous pouvez lui installer un réhausseur de toilette,
  • les fuites ont lieu en allant aux toilettes, vérifiez que la distance pour aller aux toilettes ne soit pas trop importante, vous pouvez lui installer une chaise garde robe près de son lit,
  • vérifiez également qu’elle bénéficie d’une intimité suffisante et d’un éclairage satisfaisant pour se rendre au WC.

La personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut avoir des troubles visuels et/ou percepteurs, pour l’aider à reculer au maximum les fuites urinaires et/ou fécales en l’aidant à bien identifier le lieu où elle doit faire ses besoins, vous pouvez :

  • identifier le trajet au sol et aux murs jusqu’aux toilettes,
  • marquer la porte des toilettes,
  • remplacer le dessus de WC pour un dessus de couleur qui contrastera avec le reste des toilettes, mettre systématiquement un bloc WC qui teinte l’eau,
  • penser à mettre des couvercles sur les poubelles, seaux et récipients qui pourraient être utilisés pour uriner.

Enfin vous pouvez :

  • lui rappeler régulièrement d’aller aux toilettes,
  • choisir des vêtements faciles à enlever,
  • positionner une cible au fond des toilettes pour les hommes,