Blog Incontinence Oscar sur le pot : un premier pas vers la propreté !
incontinence

Oscar sur le pot : un premier pas vers la propreté !

Bébé, Couches, Enfant, Incontinence chez l'enfant, Livre, Propreté Pas de commentaires »

oscar sur le pot

« Oscar : Sur le pot»  fait partie de la collection « Oscar»  écrite par l’auteur des « Juliette» . C’est un livre pour les petits de 0 à 3 ans, les plus grands l’appécient aussi. Les plus jeunes se reconnaissent grâce au parler bébé d’Oscar.

L’histoire : Oscar fait l’apprentissage du pot … apprendre à être continent (» propre» ) pas toujours facile pour un enfant ! Alors il y a des choses à faire et des choses à ne pas faire lorsque l’on commence à faire pipi et caca sur le pot. Et, justement, ce livre nous montre ce qu’il ne faut pas faire !

Mais on aime bien Oscar et ses petites aventures aussi, d’ailleurs elles ont un goût du déjà vu ! Vos petits vont s’identifier au petit Oscar et … vont peut-être faire un grand pas vers la continence (» propreté» ).

Auteur Doris Lauer
Editeur Lito

Non ! Je ne veux pas le pot

Bébé, Couches, Enfant, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence urinaire, Livre, Propreté, Prévention Pas de commentaires »

non ! je ne veux pas le pot

« Non ! Je ne veux pas le pot»  est un petit livre de la série « Non ! Je ne veux pas …»  des Editions Fleurus. La couverture est cartonnée, les pages sont plastifiées, ne se déchirent pas et se nettoient facilement.

« Non ! Je ne veux pas le pot»  s’adresse aux enfants de 2 ans en cours d’acquisition de la propreté. On le sait bien, 2 ans est aussi l’âge où les petits garçons et les petites filles sont à la période du NON, et cette petite histoire vécue évitera peut-être … la crise de nerf des parents.

« Non ! je ne veux pas le pot» , agrémenté de jolis dessins, racconte l’histoire d’un petit garçon qui ne veut pas entendre parler du pot. Mais à la crèche il n’est pas très à l’aise avec ses couches. Lorsqu’il fait pipi ou caca, cela ne sent pas très bon et ses copains ont tendance à se moquer de lui. Théo est vexé mais il tient bon, il refuse toujours le pot. Un jour il va accompagner son copain jusqu’aux toilettes et il trouve cela rigolo. Le lendemain sa maman suggère de ne pas mettre de couche et il accepte tout content de son joli boxer tout doux. Mais à l’école il s’amuse tellement qu’il oublie de demander le pot et fait pipi dans son pantalon. Sa maman a beau lui répéter que ce n’est rien, que ce n’est pas grave, Théo est à nouveau vexé et veut remettre des couches ! Quelques jours après, il ôte sa couche tout seul et va sur son pot, patiemment il attend pour faire ses besoins, puis fini par faire pipi et caca. Tout fier, il appelle ses parents. « Il y a eu encore quelques petits accidents, mais Théo n’a plus jamais remis de couche» .

« Non ! je ne veux pas le pot»  pour les tout-petits qui diront peut-être OUI plus vite ! Dans la même collection : « Non je ne veux pas m’habiller, me coucher, manger» .

Auteurs : Nathalie Bélineau

et Emilie Beaumont

Illustrations : Camille Dubois

Qu’est-ce que l’énurésie ? Pipi au lit chez l’enfant

Cause, Conséquense, Enfant, Enurésie, Incontinence urinaire, Propreté, Solution, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

Le Professeur Michel Avérous Urologue Pédiatre répond aux questions que se posent les parents sur l’énurésie.

Qu’est-ce que l’énurésie ?
C’est le pipi au lit.

Quelles sont les différentes sortes d’énurésie ?

  • L’énurésie primaire : il n’y pas eu le moindre arrêt du pipi au lit, c’est l’énurésie la plus longue à traiter.
  • L’énurésie secondaire : l’enfant a été propre et tout d’un coup il y a un facteur déclenchant, un facteur psychologique ou une malformation, une vessie neurologique, le nerf de la vessie qui ne fonctionne pas bien, …
  • L’enfant énurétique doit donc, être examiné pour que le médecin retrouve la cause de son énurésie.

    A partir de quel âge peut on parler d’énurésie ?
    Notre société veut des enfants propres de plus en plus tôt mais il n’est pas résonnable de s’attaquer trop tôt aux problèmes d’énurésie, pas avant 5 voir 6 ans.
    La prise en charge de l’énurésie c’est : un comportement, une éducation, des bons conseils et au passage une aide avec des médicaments.

    Je vais sur le pot comme un(e) grand(e) pour apprendre la « propreté» 

    Bébé, Couches, Enfant, Enurésie, Incontinence urinaire, Livre, Propreté, Prévention Pas de commentaires »

    je vais sur le pot comme un(e) grand(e)

    Je vais sur le pot comme une grande et Je vais sur le pot comme un grand (aux éditions Langue au chat) sont des livres très amusants qui contiennent une carte où les enfants peuvent visualiser leurs progrès. Ils sont particulièrement adaptés aux petits prêts à acquérir la « propreté» . Ils sont cartonnés et des gommettes sont prévues afin que l’enfant participe activement et pour l’insiter à aller sur le pot, ils sont très bien adaptés aux enfants de 18 mois à 3 ans. Ces livres sont de véritables méthodes d’apprentissage écrits par Andrea Pinnington et traduits par Delphine Lacharron, les photos sont de Victoria Blackie.

    Je vais sur le pot comme une grande et Je vais sur le pot comme un grand car la petite fille et le petit garçon n’apprennent pas à faire pipi et caca sur le pot au même rythme. Parce que bien faire pipi cela s’apprend afin d’éviter l’incontinence.

    Des livres à acheter pour votre petite fille (ou votre petit garçon) qui est prête à faire ses besoins sur le pot. Adieu les couches ! (lire : «Enurésie, pipi au lit chez les enfants« )

    L’acquisition de la propreté ou continence

    Bébé, Couches, Enfant, Propreté Pas de commentaires »

    petit pot

    La « propreté» , ou continence, est la capacité de contrôler de manière régulière ses sphincters et donc ses mictions et ses défécations.

    Oui mais quand mettre son enfant sur le pot ?

    Les fonctions d’excrétion s’organisent dans des conditions socialement définies. L’enfant doit être assez mature :

    • sur le plan physiologique : un enfant peut aller sur le pot lorsqu’il est capable de marcher, de se relever après être tombé, de monter et descendre des escaliers seul, c’est à dire lorsqu’il contrôle la contraction et le relâchement de ses muscles, il doit être capable de commander ses sphincters.
    • sur le plan affectif : il sera prêt à acquérir la propreté s’il est capable d’imiter ses parents et veux faire comme les grands, s’il a envie de commencer à faire plaisir à sa maman.
    • sur le plan relationnel : l’enfant doit pouvoir se faire comprendre et s’exprimer, exprimer qu’il a fait pipi ou caca.
    • sur le plan social : pour être « propre»  un enfant doit être capable de tolérer des délais et de formuler des demandes.

    La propreté de l’enfant résulte d’une évolution naturelle, elle est acquise lorsqu’elle appartient au domaine de l’enfant sans intervention de son entourage. (lire : « L’énurésie« )

    Sur le Pot : pour apprendre à faire pipi

    Couches, Enfant, Enurésie, Incontinence anale, Incontinence urinaire, Livre Pas de commentaires »

    Sur le pot

    Sur le Pot (chez Albin Michel Jeunesse) est un livre animé qui s’adresse aux enfants prêts à acquérir la « propreté» . Il est par sa taille, 17 cm par 17 cm, et grâce à sa couverture cartonnée et rigide, très bien adapté aux petites mains des enfants de 18 mois à 3 ans. Conçu par Marianne Borgardt, il est illustré par Marie Chambliss, toutes deux sont américaines, le livre est donc d’abord paru sous le titre « What do I do with a potty ?» .

    « Sur le pot»  raconte l’histoire d’un petit garçon qui explique à son chat à quoi sert le pot. Chaque page est illustrée par un dessin muni d’une tirette qui permet à l’enfant de mimer les phrases du texte, par exemple il y a une tirette pour baisser le pantalon, une tirette pour dérouler le papier toilette, une tirette pour vider le pot dans les WC, … Une manière bien agréable d’apprendre à faire pipi et caca sur le pot ! L’apprentissage du pot c’est un jeu ! Il le sera encore plus avec ce joli livre, ludique, plein de couleurs.

    Un livre à offrir à son grand bébé qui est prêt à faire ses besoins sur le pot ! (lire : « Les dysfonctions mictionnelles chez l’enfant. Que faire des fuites et des infections urinaires ? Fini le pipi au lit ?« )

    L’énurésie diurne

    Enfant, Enurésie, Incontinence urinaire Pas de commentaires »

    énurésie diurne

    L’énurésie est une incontinence urinaire qui touche principalement l’enfant. Elle se caractérise par des mictions involontaires, inconscientes, actives et complètes, au lit ou dans les sous-vêtements, à une fréquence de deux fois par semaine pendant au moins trois mois consécutifs, l’enfant ayant au moins 5 ans. Elle peut être nocturne isolée c’est la plus fréquente (65 % des cas), nocturne et diurne retrouvée dans 1/3 des cas, diurne isolée c’est la plus rare (3 % des cas).

    Il existe deux types d’énurésie ; l’énurésie primaire la plus fréquente (75 % à 85 %), l’enfant n’a jamais été continent ; l’énurésie secondaire qui survient suite à une période de continence.

    Contrairement à l’énurésie nocturne, l’énurésie diurne est plus fréquente chez les filles que chez les garçons.

    L’énurésie diurne est beaucoup moins fréquente que l’énurésie nocturne .

    Fréquence de l’incontinence urinaire diurne chez les enfants de 4 à 7 ans :

    4 ans

    5 ans

    6 ans

    7 ans

    Moins d’une fois par semaine

    87,50%

    92,60%

    93,40%

    94,20%

    Moins d’une fois par mois

    1,80%

    1,80%

    1,80%

    2,90%

    Plus d’une fois par mois

    6,90%

    3,20%

    2,80%

    2,90%

    Plus d’une fois par semaine

    3,90%

    1,80%

    1,30%

    0

    7 fois par semaine et plus

    1,20%

    0,60%

    0,70%

    0

    En cas d’énurésie diurne, il est conseillé de consulter un médecin ou pédiatre, qui demandera sans doute,
    - à l’enfant :

  • de remplir un calendrier mictionnel, en notant pendant quelques jours l’heure et la quantité de chaque miction.
  • de renoncer aux couches s’il est assez mature, d’éviter de trop boire avant un effort ou un long déplacement,
  • d’aller aux toilettes et de bien vider sa vessie s’il en sent le besoin,
  • d’enlever lui-même ses vêtements mouillés et de les déposer dans la machine à laver, de se revêtir,
  • de confectionner un tableau, avec des nuages et des soleils par exemple, pour noter ses jours « mouillées » et « secs ».
  • - aux parents de veiller à ce qu’il aille aux toilettes régulièrement, de ne pas le culpabiliser ou le réprimender mais de l’aider et de le soutenir dans ses efforts.