Blog Incontinence Cancer de la prostate : une méthode innovante testée à Angers
incontinence

Cancer de la prostate : une méthode innovante testée à Angers

Actualité, Cause, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Urologue Pas de commentaires »

Un nouveau traitement du cancer de la prostate, le cancer le plus fréquent chez les hommes, est testé au CHU d’Angers.

Des fibres optiques laser sont utilisées pour détruire la tumeur. Ces fibres sont concentrées sur les parties à traiter. Les effets secondaires : problèmes d’érection, incontinence urinaire, sont ainsi évités.

Cette nouvelle méthode est nommée : photothérapie dynamique. Elle a déjà été testées, à Angers, sur plusieurs personnes atteintes d’un cancer de la prostate.

Le Docteur Abdel-Rahmène Azzouzi, Chirurgien Urologue, et Madame Carole Vaillant, Ingénieur Bio-Médical, tous deux au CHU d’Angers, nous parlent de cette méthode et de l’appareil utilisé dans la vidéo suivante :

Clinique de la prostate d’Angers : structure experte des maladies de la prostate

Chirurgie de l'incontinence, Consultation, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Prévention, Solution, Urologue Pas de commentaires »

Mieux connaître votre prostate

Anatomie, Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Prévention Pas de commentaires »

Où est située la prostate ? A proximité de quels organes ?

De quelle taille est la prostate ?

A quoi sert la prostate ?

Quelles anomalies peuvent atteindre la prostate ?

Un cancer de la prostate à un stade précoce est-il douloureux ?

A quel stade, d’un cancer de la prostate, un homme peut-il commencer à éprouver des difficultés pour uriner ?

Quels sont les examens pratiqués pour dépister un cancer de la prostate ?

Cette vidéo va vous permettre de mieux situer une prostate grâce à une animation en 3D. Mais également à connaître certains examens, en particulier le toucher rectal, qui sont pratiqués chez les hommes pour une bonne surveillance de la prostate et afin de prévenir fuites urinaire, incontinence urinaire, cancer …

Incontinence urinaire chez l’homme non opéré

Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Vieillissement Pas de commentaires »

types-incontinence-homme

L’incontinence urinaire est moins fréquente chez l’homme que chez la femme, mais elle existe bien. Peut-être parce qu’elle est plus rare, les hommes l’acceptent moins bien, surtout sur le plan psychologique.

L’incontinence urinaire masculine apparaît généralement après une chirurgie de la prostate ou de la vessie.

Les types d’incontinence urinaire masculine, qui surviennent indépendamment d’une intervention chirurgicale, sont :

  • l’incontinence urinaire par regorgement,
  • l’incontinence urinaire postmictionnelle.

L’incontinence urinaire par regorgement :

L’incontinence urinaire par regorgement se traduit par une vidange involontaire de la vessie. La cause en est une rétention chronique de l’urine, la vessie est constamment pleine et finit par déborder. L’incontinence par regorgement se manifeste par des fuites urinaires nocturnes (la nuit la personne ne retient plus consciemment sa vessie) et peut devenir permanente. L’origine en est souvent une affection de la prostate.

L’incontinence postmictionnelle :

L’incontinence urinaire postmictionnelle ou gouttes retardataires se manifeste par l’émission, quelques instants après la miction, d’une petite quantité d’urine. L’écoulement d’urine peut se manifester : sous forme de goutte à goutte, en principe lorsqu’il est resté un peu d’urine dans l’urètre ; parfois sous forme de jet, chez un homme âgé atteint par une affection de la prostate.

Incontinence urinaire et rapport sexuel

Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Vie quotidienne Pas de commentaires »

incontinence urinaire et rapport sexuel

Autant pour l’homme que pour la femme souffrir d’incontinence urinaire peut mener à un blocage lors d’un rapport sexuel.

Une femme peut être angoissée à l’idée d’avoir des fuites urinaires lors de rapports sexuels. Elle craint de perdre ses urines en faisant l’amour et ainsi indisposer son conjoint. Certaines femmes ont une réelle réticence à faire l’amour car elles ressentent le risque permanent de cette incontinence urinaire.

L’homme peut également souffrir d’incontinence urinaire, plus particulièrement après une opération de la prostate. Il peut craindre les rapports sexuels, même s’il a conservé une érection correcte. Les hommes peuvent avoir peur de répandre de l’urine à l’intérieur du vagin de leur conjointe.

Les fuites urinaires et/ou l’incontinence urinaire peuvent bouleverser la vie quotidienne de l’homme et de la femme, voir devenir handicapantes, ainsi que leur vie sexuelle. L’un comme l’autre n’osent pas toujours en parler avec leur partenaire, il est très difficile de l’avouer à son entourage et encore plus avec une personne qui partage votre vie. L’incontinence urinaire est un sujet intime que la plupart des personnes atteintes ressentent comme une honte. La première personne qui est à même de mieux écouter, dédramatiser et conseiller est son médecin généraliste.

L’incontinence urinaire aux différents âges de la vie

Cause, Conséquense, Couches, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Livre, Marque, Vieillissement Pas de commentaires »

l'incontinence urinaire aux différents âges de la vie

L’institut Tena publie son second livre blanc sur l’incontinence urinaire aux différents âges de la vie.

Objectif de l’institut TENA créé en 2004 : faire circuler les savoirs et savoir-faire parmi les professionnels de santé pour que l’information sur la prise en charge et les traitements soient mieux connus et le problème de l’incontinence plus facilement abordé.

Coordonné par le Docteur Jean-François Hermieu du CHU de Bichat à Paris, ce second livre blanc reprend les communications de 17 médecins spécialistes (urologues, gynécologues, kinésithérapeutes, gériatres, dermatologues…), qui sont intervenus lors des différentes réunions pluridisciplinaires organisées par l’Institut Tena.

Épidémiologie, aide au diagnostic, traitements disponibles, résultats d’enquêtes spécifiques… l’ouvrage s’adresse en une centaine de pages à tous les professionnels de santé.

Au sommaire :

  • Les dysfonctions mictionnelles chez l’enfant
  • L’incontinence urinaire féminine (Pour 44% femmes de plus de 18 ans, quels recours, quels traitements ?)
  • Prostate, continence et sexualité
  • L’incontinence urinaire chez la personne âgée : l’incontinence concerne une femme sur trois entre 70 et 75 ans, 7 à 8% des hommes de 65 ans pour dépasser 28% au-delà de 90 ans.
  • Protections urinaires : le point de vue du dermatologue

Il est disponible gratuitement sur institut.tena.fr et par téléphone auprès du Service Consommateurs Tena : n° Indigo 0820 074 467.

L’incontinence urinaire chez l’homme

Cause, Conséquense, Incontinence masculine, Incontinence urinaire Pas de commentaires »

incontinence masculine

L’incontinence urinaire augmente avec l’âge chez l’homme. Malgré son système de continence plus développé que chez la femme, à partir de 40 ans des problèmes urinaires, liés à un adénome de la prostate, peuvent l’affecter.

L’incontinence urinaire par regorgement, ou par trop plein, est le type d’incontinence qui touche le plus souvent les hommes. Elle se manifeste par un écoulement quasi continu d’urine, dans la majorité des cas un adénome comprime l’urètre, la vessie est trop rempli l’urine doit franchir l’obstacle, la personne ressent la nécessité de pousser pour uriner, le jet est faible, les mictions rallongées, parfois la vessie déborde et l’urine s’écoule en forçant sur l’étranglement prostatique.

Plus d’1 millions d’hommes seraient touchés, en France, par l’incontinence urinaire. Les risques seraient de 3 à 5 % chez ceux de plus de 45 ans, et dépasseraient les 30 % chez les hommes de plus de 90 ans.

La VTP nouveau traitement vasculaire ciblé contre le cancer de la prostate

Actualité, Incontinence urinaire, Solution Pas de commentaires »

VTP

Une étude européenne, comprenant plusieurs centres dont 4 français, devra évaluer en 2010 la VTP (Vascular Targeted Therapy) dans le traitement du cancer de la prostate.

La VTP, traitement vasculaire ciblé, consiste à utiliser une fibre optique guidée par voie transpérinéale, sous anesthésie générale et contrôle échographique, une fois la zone à traiter repérée à l’aide d’une grille de mapping appliquée au périnée. Le fasceau laser est parfaitement concentré sur la zone à cibler. La chlorophylle activée produit des radicaux libres, ceux-ci entraînent une nécrose de la zone tumorale, en principe une thrombose micro-vasculaire. Une demi heure après le traitement le résultat est observable, il est définitif 24 à 48 heures après. Le mode d’action rapide de cette technique devance une réaction de défense de la tumeur. La VTP respecte les tissus sains de l’utètre, du rectum et de la capsule prostatique. La molécule, qui a été injectée, est rapidement éliminée par le corps, la personne traitée ne nécessitera qu’une surveillance de 6 heures. Les séquelles telles que l’incontinence urinaire et le dysfontionnement de l’érection sont évitées.

L’étude européenne, qui sera menée en 2010, devra confirmer l’efficacité du traitement, la sécurité opératoire, la facilité d’emploi, sa rapidité (1 h, réalisable dans la journée), sa précision (ciblage tumoral, préservation des tissus sains), la diversité du traitement focal : local, régional, subtotal, selon l’anatomie de l’atteinte de la tumeur. Les études précédentes ont démontré que cette technique s’appliquerait également aux tumeurs étendues.

Cancer de la prostate : Qualité de vie ou espérance de vie ?

Actualité, Cause, Vieillissement Pas de commentaires »

Cancer de la prostate

Le cancer le plus fréquent en France, avec 62 000 nouveaux cas par an, est le cancer de la prostate. Son traitement le plus fréquent est la prostatectomie (ablation chirurgicale de la prostate). Le milieu des années 2000 a vu une large augmentation du dépistage de ce cancer par dosage de PSA. Il y a 20 ans plus des ¾ des cancers de la prostate étaient découverts tardivement. De nos jours, grâce au dépistage, les tumeurs sont détectées à un stade plus précoce. Pourtant, les campagnes de communication en faveur du dépistage sont critiquées dans le monde de la santé publique. Premièrement, parce que le PSA serait un test de qualité médiocre se révélant positif chez 10% des hommes qui n’auraient pas de cancer. Deuxièmement, parce que certains spécialistes pensent que le problème d’un dépistage de masse serait le surdiagnostic. Il y aurait détection de petits cancers qui ne se seraient peut-être jamais développés, de plus le cancer de la prostate a une évolution lente parfois sur plus de 10 ans. Le dépistage de masse pourrait aboutir à traiter un grand nombre de personnes qui n’auraient pas souffert de ce cancer. Selon certains spécialistes, la moitié des hommes opérés souffriraient d’incontinence urinaire ou d’impuissance. Selon les urologues, seulement 7,5 % des opérés seraient obligés de porter une protection d’incontinence 2 ans après l’opération, et 80 % des patients auraient retrouvé une érection 18 mois après l’intervention.

En 2008 le nombre des patients traités a baissé de près de 10 %. On éviterait d’opérer les patients de 80 ans et plus afin de réduire les effets indésirables de l’intervention chirurgicale, tels qu’incontinence urinaire et troubles d’érection.

« Exit le fantôme»  de Philip Roth

Actualité, Livre Pas de commentaires »

Exit le fantôme de Philip Roth

Le nouveau roman de Philip Roth : « Exit le Fantôme » vient de paraître dans sa traduction française. Le grand écrivain classique américain est né à Newark, dans le New Jersey, en 1933 et vit dans le Connecticut.

Dans « Exit le Fantôme » nous retrouvons Nathan Zuckerman, personnage fétiche de Philip Roth, écrivain vieillissant qui vit retiré dans la campagne du Massachusetts. Nous sommes en 2004, George Bush affronte John Kerry. Devenu incontinent et impuissant suite à l’opération de son cancer de la prostate, Zuckerman se rend à New York où une intervention chirurgicale devrait réduire son incontinence. Sur un coup de tête il répond à l’annonce d’un couple d’apprentis écrivains, Billy et Jamie, : « Échange 3 pièces contre résidence à la campagne, pour une durée d’un an ». Nathan tombe immédiatement amoureux de la jeune femme. Va-t-il essayer de vivre cet amour ? Ou s’en servir pour écrire encore ?