Blog Incontinence Incontinence urinaire d’effort : un symptôme de la phase de remplissage
incontinence

Incontinence urinaire d’effort : un symptôme de la phase de remplissage

Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale Pas de commentaires »

incontinence urinaire à l'effort

Les symptômes du bas appareil urinaire sont divisés en 3 groupes :

  • les symptômes de la phase de remplissage,
  • les symptômes de la phase mictionnelle,
  • les symptômes de la phase post-mictionnelle.

L’un des symptômes de la phase de remplissage est l’incontinence urinaire à l’effort.

L’incontinence urinaire d’effort est la fuite involontaire d’urine lors d’un effort physique, de la toux, des éternuements, d’un changement brusque de position, … alors qu’aucun besoin d’uriner ne se faisait ressentir auparavant.

L’incontinence urinaire d’effort touche plus particulièrement la femme. 50% des femmes souffrant d’incontinence ont une incontinence urinaire d’effort.

Une incontinence urinaire d’effort peut apparaître, entre autres, :

  • chez une femme dont les sphincters et/ou les muscles du périnée se sont affaiblis après une grossesse, suite à une constipation, …, à la ménopause.
  • chez un homme le plus souvent à la suite d’un acte chirurgical pour le traitement du cancer de la prostate.

Cancer de la prostate : une méthode innovante testée à Angers

Actualité, Cause, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Urologue Pas de commentaires »

Un nouveau traitement du cancer de la prostate, le cancer le plus fréquent chez les hommes, est testé au CHU d’Angers.

Des fibres optiques laser sont utilisées pour détruire la tumeur. Ces fibres sont concentrées sur les parties à traiter. Les effets secondaires : problèmes d’érection, incontinence urinaire, sont ainsi évités.

Cette nouvelle méthode est nommée : photothérapie dynamique. Elle a déjà été testées, à Angers, sur plusieurs personnes atteintes d’un cancer de la prostate.

Le Docteur Abdel-Rahmène Azzouzi, Chirurgien Urologue, et Madame Carole Vaillant, Ingénieur Bio-Médical, tous deux au CHU d’Angers, nous parlent de cette méthode et de l’appareil utilisé dans la vidéo suivante :

Cancer de la prostate : les statines amélioreraient son évolution

Cause, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Enquête, Etude, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Maladie, Prévention, Rapport, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

journal of clinical oncology

Le Journal of Clinical Oncology (JCO) a publié une étude sur les statines dans l’évolution des cancers de la protate.

Les statines sont une classe d’hypolipidémiants, eet sont utilisés comme médicaments pour réduire le cholestérole des personnes qui risquent une maladie cardiovasculaire à cause de leur hypercholestérolémie.

Selon cette étude, les statines semblent aider à une bonne évolution des cancers de la prostate chez les hommes suivant un traitement par radiothérapie.

Les hommes, à qui l’on a prescrit des statines, affichent moins de remontée du taux de PSA, 50 mois en moyenne, après avoir subi une radiothérapie.

« Le bénéfice des statines pourrait provenir d’un effet direct ou résulter de leur propriété hypocholestérolémiante»  ont déclaré les auteurs de l’étude.

L’incontinence fécale et urinaire

Cause, Chirurgie de l'incontinence, Consultation, Conséquense, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence anale, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Kinésithérapie, Livre, Prévention, Rééducation périnéale, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

l'incontinence fécale et urinaire

L’incontinence entraîne des problèmes d’intégration sociale et est une réelle infirmité, et ce, que ce soit une incontinence fécale ou une incontinence urinaire.
Le livre « L’incontinence fécale et urinaire»  rapporte les connaissances actuelles sur l’incontinence. Il aborde les aspects épidémiologiques, étiologiques, cliniques, les examens complémentaires (radiologie, échographie), les traitements conservateurs et chirurgicaux. Ce livre décrit les techniques, pour traiter l’incontinence, en détail : reconstruction des sphincters, substitution par des graciloplasties dynamiques, implantation de sphincters artificiels, stimulation des nerfs sacrés.
Ce livre est plus particulièrement destiné à ceux qui sont ammenés à traiter leurs patients souffrant d’incontinence : chirurgiens, gynécologues, urologues, pédiatres, gériatres, physiothérapeutes, …, ainsi qu’ aux étudiants en médecine qui n’ont pas une préparation approfondi au cours de leurs études, sur l’incontinence.

L’incontinence fécale et urinaire
Auteurs : B. Roche et M.C. Marti
Date de parution : 19/12/2000
Editeur : Médecine & Hygiène
Collection : actualités proctologiques gene

Clinique de la prostate d’Angers : structure experte des maladies de la prostate

Chirurgie de l'incontinence, Consultation, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Prévention, Solution, Urologue Pas de commentaires »

Incontinence urinaire masculine : une technique innovante

Actualité, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Solution Pas de commentaires »

Cancer de la prostate

Le CHU-Hôpitaux de Rouen a développé une technique innovante dans le traitement de l’incontinence urinaire masculine : les bandelettes sous-uréthérales Trans Obstrator Male Sling (TOMS). Cette prothèse placée de part et d’autre du bassin exerce une action dynamique de soutien canalaire et de compression statique. Beaucoup mieux tolérées que les précédentes techniques, ces bandelettes affichent un taux de réussite de 55 %.

L’incontinence urinaire chez l’homme est le plus souvent une conséquence de la chirurgie pour cancer de la prostate. Son incidence, estimée à 3 à 5 % à un an post-opératoire et après rééducation, a augmenté avec le nombre de prostatectomies totales réalisées dans le cadre du traitement curatif de ces cancers.
Les formes les plus fréquentes sont des fuites mineures ou modérées entraînant la nécessité de porter 1 à 4 garnitures par jour et une altération significative de la qualité de vie. C’est pour ces patients que la bandelette TOMS a été développée, afin d’apporter un traitement mini-invasif.

La bandelette sous-uréthrale est un dispositif exerçant une action dynamique de soutien canalaire restaurant l’excès de mobilité post-opératoire, et exerçant aussi un certain degré de compression statique. Son coût (moins élevé que celui d’un sphincter artificiel et le fait de pouvoir conserver une miction « physiologique»  sans avoir recours à un élément mécanique, ont incité au développement de techniques de première génération apparues dans les années 90, mais les biomatériaux étaient mal tolérés (douleur, infections, érosions uréthrales).
La bandelette TOMS est une nouvelle génération qui a bénéficié des travaux réalisés dans l’incontinence urinaire féminine depuis plusieurs années au sein du service d’urologie. Le dispositif est une prothèse composée d’un corps central rectangulaire constitué de polypropylène à larges mailles, prolongée de bras latéraux afin de les faire passer à travers un orifice du bassin osseux (le canal obturateur) grâce à une aiguille spécialement développée pour l’homme.

Développement et résultats
Les dissections initiales ont eu lieu au laboratoire d’anatomie, puis une étude multicentrique française, dont le CHU-Hôpitaux de Rouen était l’investigateur principal, a été mise en place avec le partenariat d’une PME française. L’étude initiée en 2006 a montré une très bonne tolérance et une sécurité du dispositif. Le taux de continence est aujourd’hui de 55% de malades complètement guéris et 75 % de malades très améliorés (0 à 1 seule garniture).

Source : Réseau CHU (www.reseau-chu.org) 31/05/2010

Les hommes et les fuites urinaires

Actualité, Cause, Chirurgie de l'incontinence, Conséquense, Enquête, Etude, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Marque, Prévention, Solution, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

homme incontinence

Les instituts Tena et Ifop ont réalisé, en avril 2010, une enquête sur les fuites urinaires auprès de 1003 personnes de 18 ans et plus.

Il en ressort que 79 % des hommes se trouvent mal informés sur les fuites urinaires, alors qu’un grand nombre d’entre eux estiment connaître les causes de celles-ci. 90 % des personnes qui ont été interrogées ont connaissance de certaines origines des fuites urinaires, comme le vieillissement, le cancer de la prostate, une opération chirurgicale, un mauvais fonctionnement de la vessie.

Cette enquête a également montré que les femmes sont mieux informées, que les hommes, sur les traitements des fuites urinaires. 50 % des femmes mentionnent la rééducation comme traitement possible aux fuites, alors que seulement 32 % des hommes l’ont citée. 32 % des femmes savent que certains médicaments peuvent être efficaces contre les fuites urinaires, seulement 21 % des hommes les citent.

Les fuites urinaires sont encore un sujet tabou pour les Français, qu’il en soit atteints ou non. Ils sont 91 % à avouer que les fuites urinaires ont des répercussions importantes sur la vie sociale, 90 % sur la vie professionnelle, 73 % sur la virilité et 65 % sur les performances sexuelles.

L’étude a révélé également que les hommes atteints par des fuites urinaires choisissent, à 72 % leur partenaire et à 84 % leur médecin traitant, pour en parler. Les hommes ont donc moins de mal à se confier sur ce sujet avec leur conjointe ou leur médecin.

Incontinence urinaire de la femme : entretien avec le Professeur François Haab

Chirurgie de l'incontinence, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Prévention, Rééducation périnéale, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

Quelle est la différence entre les fuites urinaires et l’incontinence urinaire ?

A partir de quand parle-t-on d’incontinence urinaire ?

Quel pourcentage des femmes a des fuites d’urines ? Quel pourcentage en souffre ?

A partir de quel âge peut-on être incontinente urinaire ou avoir des fuites d’urine ?

Les fuites urinaires et l’incontinence urinaire sont-elles une fatalité à la ménopause ?

A partir de quand doit-on parler de son incontinence et à quel médecin faut-il en parler ?

Quels sont les plus grands types d’incontinence urinaire ?

Quels sont les examens qui permettent de déterminer le type d’incontinence urinaire dont on souffre ?

Quelles sont les solutions à l’incontinence urinaire et aux fuites urinaires ? Rééducation, médicaments, chirurgie, solutions palliatives absorbantes.

Le Professeur François Haab, Chef de service d’Urologie de l’hôpital Tenon, répond à toutes ces questions dans cet interview :

Des ablations de la prostate peu communes !

Actualité, Chirurgie de l'incontinence, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale Pas de commentaires »

da vinci

Le 27 avril dernier, le groupe de cliniques Kenval (Kennedy et de Valdegour) a invité des journalistes au bloc opératoire, pour un anniversaire peu commun.

En effet, il s’agissait de marquer la 130ème ablation totale de la prostate pratiquée par un robot. Le robot chirurgical Da Vinci, même s’il n’a pas soufflé de bougies, a donc fêté sa première année de service. Il a été acquis pour pratiquer des opétations de la prostate mais aussi en matière d’obésité via la technique du by-pass gastrique. Il est capable d’effectuer une ablation de la prostate ou de tout autre organe, mais Da Vinci est particulièrement utile dans le cas d’un traitement du cancer de la prostate, toutes les opérations majeures peuvent être effectuées, comme des pontages conoraniens par exemple.

Le robot a été prévu pour des opérations fines puisqu’il les pratique aussi bien qu’un chirurgien, il peut saisir des objets de quelques millimètres. Le chirurgien contrôle Da Vinci à l’aide de deux manettes métalliques et réalise des actes très précis au millimètre près. Une caméra retransmet l’opération en trois dimensions et grossit l’image plus de huit fois. Le robot n’opère pas grâce au traditionnel bistouri mais avec un « électrobistouri»  qui envoie des petites décharges de faible courant. D’autre part, Da Vinci supprime totalement les tremblements du chirurgien et ses trois bras articulés répondent aux demandes de celui-ci en transperçant à peine le patient. Les opérations chirurgicales peuvent être pratiquées à distance, dernièrement une opération a été réalisée par un chirurgien de New York opérant quelqu’un de Strasbourg à l’aide du même robot. L’avantage, non négligeable, des opérations de la prostate, par rapport à une opération classique, est qu’elle entraîne beaucoup mois de séquelles d’incontinence et d’impuissance.

Le robot Da Vinci a été chèrement acquis (1,8 millions d’euros) par le groupe de cliniques Kenval (il en existe 32 en France), depuis sa mise en service il a réalisé 160 interventions. Seul regret : l’Etat n’a pas encore tarifé l’acte Da Vinci ; la clinique en est de 1 000 € de sa poche par intervention.

Les causes de l’incontinence fécale

Cause, Conséquense, Grossesse, Handicap, Incontinence anale, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Intervention chirurgicale, Nouveau né Pas de commentaires »

les causes de l'incontinence fécale

Les causes de l’incontinence fécale sont multiples, nous les avons classées en cinq catégories.

1. L’anus et le sphincter anal sont normaux, l’incontinence fécale peut être la conséquence :

2. Le sphincter anal a été détérioré par :

  • une infection,
  • une tumeur,
  • une blessure,

3. Il y a une atteinte au niveau des nerfs :

  • une section des nerfs du sphincter anal,
  • une compression au niveau des racines sacrées, (lire : Sciatique et incontinence)
  • une compression au niveau de la queue de cheval,
  • une compression de la moelle épinière.

4. L’incontinence fécale s’est déclarée suite à un accident ou une intervention chirurgicale :

  • une fracture du bassin,
  • des séquelles d’une intervention chirurgicale obstétricale,
  • des séquelles suite à une ablation des hémorroïdes.

5. Il y a une malformation présente à la naissance :

  • une anomalie congénitale de l’anus,
  • un spina bifida,

(lire : Incontinence anale : qui touche-t-elle ?)