Blog Incontinence Quels sont les traitements pour l’incontinence ?
incontinence

Quels sont les traitements pour l’incontinence ?

Chirurgie de l'incontinence, Consultation, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Intervention chirurgicale, Kinésithérapie, Prévention, Vieillissement Pas de commentaires »

incontinence urinaire

Il existe, de nos jours, de nombreux traitements permettant de retrouver une bonne qualité de vie pour les personnes incontinentes. Ces traitements contre l’incontinence sont essentiels afin de vieillir sans perte d’autonomie, sans être isolé. Lorsque l’on souffre de fuites urinaire, il est donc nécessaire d’en discuter rapidement avec son médecin généraliste et/ou avec un spécialiste.

Les principaux traitements de l’incontinence urinaire sont :

  • La rééducation périnéale : dans la majorité des cas elle est prescrite en 1ère intention, elle permettra de renforcer les muscles et sphincters du plancher pelvien qui ont tendance à se relâcher avec l’âge.
  • Les traitements médicamenteux :

- Les anticholinergiques qui ont une action sur les contractions intempestives du muscle de la vessie (le detrusor).

– Les alpha-bloquants qui, eux, ont une action sur le tonus des muscles et s’opposent aux contractions.

  • Les traitements chirurgicaux qui sont moins lourds qu’auparavant.

Incontinence urinaire et consommation d’eau

Actualité, Cause, Conséquense, Fuites urinaires, Incontinence chez l'enfant, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence urinaire, Prévention, Vie quotidienne Pas de commentaires »

eau

Afin de combattre l’incontinence urinaire, il est conseillé, depuis longue date, de boire de l’eau. Car l’eau aide la circulation du sang, la respiration, achemine les vitamines et minéraux nécessaires au fonctionnement des cellules, assure l’élimination des déchets, le drainage des poumons, de la peau, de l’appareil digestif, mais également des reins.

Mais quelle quantité boire ? Il est souvent recommandé de boire 1,5 litre par jour voir plus.

Attention, certains médecin tirent la sonnette d’alarme car « boire abondamment de l’eau détruit la fonction vésicale en distendant la vessie»  et le risque d’incontinence urinaire et augmenté.

Il est donc bien recommandé de boire de l’eau mais attention à ne pas en abuser.

L’incontinence urinaire et les femmes

Consultation, Continence, Fuites urinaires, Grossesse, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Solution, Vieillissement Pas de commentaires »

Les femmes et l'incontinence urinaire

Alors que l’on sait que les femmes sont les plus touchées par l’incontinence urinaire et qu’au moins 6 millions de françaises en souffriraient, il est important de se poser les questions suivantes :

  • L’incontinence urinaire apparaît-elle avec l’âge ? Même si le nombre d’incontinentes augmente avec l’âge, ce n’est pas un problème réservé à la femme âgée, une femme incontinente sur cinq à moins de 30 ans.
  • Quelles sont les causes de l’incontinence urinaire féminine ? Les 3 principales causes de l’incontinence chez la femme sont : les spécificités anatomiques du périnée, les maternités et la ménopause.
  • La femme doit-elle faire travailler son périnée pour prévenir l’incontinence urinaire ? Les femmes devraient faire travailler leur périnée comme tous les autres muscles de leur corps. Des exercices simples peuvent être pratiqués pour entretenir son périnée. Les médecins traitants, gynécologues et sage-femmes peuvent indiquer quels exercices faire et la manière de les appliquer.
  • Faut-il consulter dès les premières fuites urinaires ? Il est important de consulter dès les premiers signes d’incontinence car 80 % des cas d’incontinence sont faibles ou modérées et peuvent être soignées par de la rééducation.

Les problèmes d’incontinence ne sont pas liés à l’âge

Cause, Consultation, Conséquense, Continence, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Prévention, Rééducation périnéale, Solution, Traitement médicamenteux, Vieillissement Pas de commentaires »

incontinence et âge

Lorsque l’on a des pertes involontaires d’urine il ne faut pas hésiter à consulter. Car de nombreuses personnes, plus particulièrement celles âgées de 65 ans et plus, n’en parlent pas à leur médecin, car elles pensent que ces fuites sont dues à leur âge et qu’il n’existe aucune solution.

Alors que des traitements et/ou des solutions pour prévenir l’incontinence urinaire peuvent être prescrits.

Par exemple :

  • les exercices pour consolider le plancher pelvien et ainsi mieux soutenir la vessie,
  • la réduction ou suppression des boissons qui irritent la vessie (café, thé, alcool, boissons gazeuses, …),
  • la diminution de la consommation d’aliments irritant la vessie (aliments acides ou épicées),
  • l’adaptation des traitements médicamenteux qui ont un effet secondaire sur la vessie,
  • la prescription, pour les personnes qui ont les jambes qui enflent, de bas de contention,

Si vous souffrez de fuites urinaires ou d’incontinence, il faut en parler car des solutions existent.

Prise en charge de l’incontinence dans les établissements pour personnes âgées

Cause, Conférence, Conséquense, Continence, Etablissement de santé, Fuites urinaires, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Prévention, Traitement médicamenteux, Vieillissement Pas de commentaires »

Dans cette vidéo, Madame Marie-dominique Lussier, vice-présidente du syndicat de gérontologie clinique, parle de la vie quotidienne dans les établissements pour personnes âgées. Elle aborde, de façon plus précise, la prise en charge possible en matière d’hygiène bucco-dentaire et de l’incontinence.

Elle précise que 50% des personnes institutionnalisées sont incontinentes, qu’il faut réduire les incontinences de situation des personnes qui rentrent en institution et qu’il faut essayer de conserver la continence des personnes âgées en institution car la continence fait partie de notre intimité.


Hygiène bucco-dentaire,incontinence dans les… par agevillage

Petites astuces en cas d’incontinence urinaire

Continence, Couches, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Kinésithérapie, Prévention, Rééducation périnéale, Solution, Vie quotidienne Pas de commentaires »

incontinence féminine

Afin de prévenir les inconvénients liés à l’incontinence ou les fuites urinaires, 123incontinence vous donne quelques astuces et conseils.

  • Buvez de l’eau : Pour une personne adulte, qui mange des fruits, des légumes, du poisson, de la viande, et absorbe donc environ 1 litre d’eau par l’apport de ces aliments solides, il est recommandé de boire 1,5 litre d’eau. Ceci étant une moyenne à adapter (+ ou -) selon l’âge, la quantité de nourriture riche en eau absorbée, la chaleur, l’activité physique, la transpiration excessive, une fièvre importante, … Comment consommer cette eau et mettre toutes les chances de son côté pour éviter ou combattre l’incontinence ? L’idéal serait de boire de l’eau (du robinet, de table, de source ou minérale non gazeuse) à température ambiante, par petites gorgées régulièrement tout au long de la journée. Il est préférable d’éviter la consommation de liquides dans les deux dernières heures avant le coucher ainsi qu’avant et pendant un déplacement. Si l’on pratique un sport ou un travail physique, il est recommandé de boire, auparavant, 1 à 3 verres d’eau en évitant de le faire dans le dernier 1/4 d’heure qui précède l’effort. Les boissons à éviter sont : l’alcool, le café, le thé, celles à base de cola, le jus d’orange, le jus de pamplemousse, les boissons light, le jus de tomate, …, qui irritent la vessie.
  • Eviter la constipation : Lorsque l’on est constipée il faut exercer des poussées plus importantes pour aller à la selle, à la longue on affaiblit son plancher pelvien et l’on est plus sujette à l’incontinence urinaire d’effort. De plus le rectum se trouve derrière la vessie et les selles, qui y sont accumulées, peuvent exercer une pression sur celle-ci. De nombreux facteurs peuvent être la cause d’une modification du fonctionnement du tube digestif,  entraînant parfois une constipation : une hydratation insuffisante, une alimentation faible en fibres, la consommation trop importante d’aliments ou boissons qui peuvent causer la constipation (exemple : marrons, chocolat, carottes cuites, fromage, riz blanc, thé, …), un changement d’alimentation, un déséquilibre de la flore intestinale, le stress, certains médicaments, le manque d’exercice, un alitement prolongé, … Adoptez un régime équilibré, sans oublier les fibres, buvez suffisante d’eau principalement au cours des repas, dans la mesure du possible pratiquez d’une activité physique.
  • Surveillez votre alimentation : Évitez les aliments acides comme les agrumes qui excitent la vessie et tous ceux qui contiennent de la caféine (café, chocolat, …). Limitez les aliments diurétiques comme l’alcool.
  • Prévoyez vos sorties et déplacements : Evitez de boire dans l’heure qui précède votre départ, lors du déplacement évitez le café ou le thé qui rendent la vessie instable, c’est le moment de bien suivre les conseils alimentaires ci-dessus. Ne vous forcez pas à allez au toilettes avant votre sortie si vous n’avez pas besoin d’y aller, pensez à planifier vos arrêts lors des grands déplacements.
  • Faites des exercices du plancher pelvien : Afin de renforcer les muscles du périnée et de les aider à mieux soutenir votre vessie, il est conseillé de faire trois séances de 10 à 15 séries de contractions par jours. Afin de repérer les muscles à contracter, arrêtez le jet urinaire lorsque vous êtes en train d’uriner. ATTENTION : ce Stop-pipi est à faire une seule fois pour repérer les muscles à faire travailler, cet exercice pratiqué régulièrement favorise une vidange incomplète de la vessie, les infections urinaires, peut déclencher ou aggraver une instabilité vésicale ; il est d’ailleurs recommandé de s’entraîner avec un médecin ou une infirmière spécialisée.
  • Utilisez des protection pour incontinence adaptées : Il est important de bien choisir la taille et l’absorption adaptée d’un change ; si celui-ci est trop grand les barrières anti-fuites ne font plus leur effet ; une protection de grande taille n’assurera pas une absorption plus importante que la taille inférieure.

14 au 20 mars semaine de la continence urinaire : Continence de la personne âgée

Actualité, Cause, Consultation, Conséquense, Continence, Fuites urinaires, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Maladie d'Alzheimer, Prévention, Urologue Pas de commentaires »

semaine nationale de la continence

Aujourd’hui, commence la semaine nationale de la continence. Cette année l’Association Française d’Urologie (AFU) a choisi de parler de la « Continence de la personne âgée : une prise en charge globale et pluridisciplinaire au service de la qualité de vie ».

Parce que les problèmes d’incontinence, chez une personne âgée, peuvent être la cause :

  • d’une dégradation de sa qualité de vie,
  • de sa perte d’autonomie,
  • de dépendance,
  • de sa mise à l’écart, voir de désocialisation,

il est important de l’amener à consulter, beaucoup renoncent par fatalisme, et de l’aider ainsi à trouver des solutions, car elles existent.

Selon l’AFU, en France les fuites urinaires et/ou l’incontinence touchent plus de 2,6 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, 60 % des personnes âgées institutionnalisées et 90 % de celles souffrant de démence sénile.

L’incontinence nocturne

Consultation, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Maladie, Prévention, Traitement médicamenteux Pas de commentaires »

incontinence urinaire

Si vous souffrez d’incontinence nocturne, vous êtes réveillé plusieurs fois par nuit par un besoin d’uriner.  Voici quelques conseils afin de réduire le nombre de mictions nocturnes.

  • Parlez-en à votre médecin afin qu’il adapte ses prescriptions, en effet certains médicaments, comme par exemple certains somnifères, peuvent contribuer à l’incontinence.
  • Si vous souffrez d’une maladie chronique, comme le diabète, suivez les recommandations diététiques et les prescriptions de votre médecin, un taux élevé de sucre la nuit peut entraîner une incontinence nocturne.
  • Ne buvez pas d’alcool, de café, de thé, ou tout autre excitant en fin de journée, car ils ont la particularité d’irriter la vessie et peuvent aggraver l’incontinence urinaire.
  • Si vous souffrez d’oedème des jambes, vous pouvez porter des bas de soutien ou de compression ou surélever vos jambes environ une demi-heure par jour.
  • Ayez de bonnes habitudes de sommeil avec des heures régulières de coucher et de lever. L’insomnie peut également favoriser l’incontinence nocturne, plus particulièrement si vous prenez des somnifères.

Exercices pour réduire les fuites d’urine

Anatomie, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Rééducation périnéale Pas de commentaires »

Chantal Dumoulin (physiothérapeute, chercheure et professeure adjointe à l’école de réadaptation de la faculté de médecine de l’université de Montréal) explique dans cette vidéo les exercices du plancher pelvien, vous donne des conseils pour réduire les fuites d’urine.

Hémorroïdes, MST et autres maladies anales (démangeaisons, incontinence, fistules ou tumeurs) comment les soigner

Incontinence anale, Incontinence fécale, Livre, Prévention Pas de commentaires »

hémorroïdes, MST et autres maladies anales comment les soigner

Il existe de nombreuses manière de se soigner les différentes maladies anales, mais on ose rarement en parler quand on en souffre… et c’est fréquent. Aujourd’hui la vie sexuelle de beaucoup est exposée sans complexe mais il parait difficile dire qu’on a des hémorroïdes ou des démangeaisons à l’anus, qu’on est constipé ou que l’on souffre d’incontinence anale ou fécale ! Spécialisés dans ce domaine, les docteurs Altman et Lagneau parlent avec clarté de ces maladies anales, de leurs symptômes et de leurs traitements, permettant ainsi d’être soulagés ou guéris à des sujets qui en sont atteints.
Hémorroïdes, MST, démangeaisons, incontinence, fistules ou tumeurs, tous ces maux sont passés en revue dans ce livre, avec précision et beaucoup de tact.

Paru le : 18/10/2000
Editeur : Josette Lyon
Auteurs : Marion Lagneau, Claude Altman
Collection : sante minute
Nombre de pages : 171