Blog Incontinence Incontinence urinaire et obésité : ne pas hésiter à consulter
incontinence

Incontinence urinaire et obésité : ne pas hésiter à consulter

Anatomie, Consultation, Fuites urinaires, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Incontinence personne âgée, Incontinence urinaire, Prévention, Toilette, Urologue Pas de commentaires »

incontinence et obésité

40 % des français seraient en surpoids et 10 % souffriraient d’obésité, toutes les tranches d’âge sont concernées.

Petit rappel des conséquences qui peuvent être entraînées par l’obésite :

  • problème cardiaque,
  • hypertension artérielle,
  • diabète,
  • excès de cholestérol,
  • problèmes respiratoires,
  • apnée du sommeil,
  • troubles de la vésicule biliaire,
  • arthrose
  • arthrite,
  • hernie,
  • maladies veineuses, plus particulièrement au niveau des jambes,
  • incontinence urinaire d’effort.

Une grande partie des personnes souffrant de surpoids ou d’obésité hésiterait à consulter, et lorsque l’on sait que près de 70% des personnes atteintes d’incontinence tardent à en parler à leur médecin, il est évident que les personnes obèses souffrant d’incontinence repoussent la visite chez leur médecin. La peur de se dévêtir et de dévoiler ses rondeurs, plus la réticence à aborder le sujet délicat de l’incontinence, autant de raisons pour repousser la consultation.

80 % des cas d’incontinence sont faibles ou modérées et peuvent être soignées en première intention c’est pourquoi il est important de consulter dès les premières fuites urinaires.

Bien préparer la consultation :

  • Qui voir en premier ? Son médecin généraliste qui pourra faire un diagnostic et éventuellement vous adresser vers un urologue.
  • Quel spécialiste consulter ? Un urologue qui est le spécialiste de l’appareil urinaire, les femmes suivies par un gynécologue parlerons à celui-ci de manière plus ouverte.
  • Se préparer : Prévoir assez de temps avant la consultation pour se faire une beauté soigneuse et complète, sans oublier les replis du corps, les dents, les ongles, … pour les femmes brushing, épilation, maquillage, … enfiler ses plus beaux vêtements propres et repassés, les personnes qui portent une protection d’incontinence penseront à la changer quelques minutes avant la consultation ; un médecin préfèrera ausculter une personne ronde mais propre plutôt qu’une personne mince et « douteuse» .
  • Que faut-il apporter pour la première consultation ? Ses antécédents de santé, les ordonnances des ses traitements en cours, ses dernières analyses médicales et/ou radiologiques.
  • Comment va se dérouler la consultation ? Elle débutera par l’interrogatoire, le médecin pose une série de questions ; pour les hommes il s’informera sur la force du jet d’urine, en combien de fois la vessie se vide, le nombre de mictions nocturnes, la présence éventuelle de sang dans les urines, les éventuelles sensations désagréables, … ; pour les femmes il demandera le nombre de grossesses et d’accouchements, si elles ont un suivi gynécologique, … Puis vient le temps de l’inspection des organes génitaux externes ; de la palpation de l’abdomen pour connaître le volume des différents organes et leur sensibilité ; le médecin pratiquera un toucher rectal chez l’homme qui le renseignera sur la prostate ; pour les femmes l’inspection et la palpation seront pratiquées dans la même position que chez le gynécologue afin de repérer un dysfontionnement de la vessie, une descente d’organe, … ; enfin la percussion permettra au médecin d’apprécier la localisation d’organes, une tumeur, …

Petite histoire autour du caca

Anatomie, Bébé, Couches, Encoprésie, Enfant, Incontinence anale, Incontinence chez l'enfant, Incontinence fécale, Livre, Nouveau né, Propreté, Prévention, Toilette Pas de commentaires »

Expliquer le caca aux enfants

Qu’est-ce que le caca ?

D’où vient le caca ?

Quel voyage fait la nourriture depuis la bouche jusqu’à l’anus ?

A quoi sert l’intestin dans la digestion et la formation des excréments ?

Qu’est-ce que l’anus ?

A quoi sert l’anus ?

Qu’est-ce qu’un prout, un pet ou un gaz ?

Est-ce que les bébés sortent du ventre de la maman par le trou du caca ?

Les bébés font caca dans une couche mais pourquoi est-ce que les parents sont-ils contents lorsque leur enfant devient « propre»  ?

Qu’est-ce que ça fait d’être constipé ?

Qu’est-ce que c’est que la diarrhée ?

Où va le caca quand on tire la chasse d’eau des toilettes ?

Quels noms portent les cacas des animaux ?

Autant de questions, que se posent les enfants qui sont en train de devenir continents (ou en cours d’acquisition de la « propreté» ), auquelles il est important de répondre pour les aider dans leur apprentissage afin qu’ils évitent l’incontinence et/ou l’encoprésie.

Cette vidéo « Petite histoire autour du caca» , qui s’appuie sur le livre « Caca Prout»  de Catherine Dolto (éditions Gallimard Jeunesse), répond de façon ludique à toutes ces questions.

Incontinence urinaire et ski

Actualité, Couches, Enfant, Handicap, Incontinence féminine, Incontinence masculine, Toilette Pas de commentaires »

ski et incontinence urinaire

Nous le savons à présent le sport peut être un facteur déclencheur de l’incontinence urinaire (lire : « Incontinence et fuites urinaires chez la femme« ). Et bien que le ski reste un sport à risques modérés pour les fuites urinaires, si vous envisagez de partir sur les pistes une préparation se révèle nécessaire. Il est conseillé de commencer à se préparer un mois avant le départ pour le ski afin de se mettre en condition, de renforcer son système cardio-vasculaire, les muscles et les tendons, de développer son endurance et sa capacité cardiorespiratoire. Pour cela n’hésitez pas à pratiquer 2 à 3 séances de préparation par semaine, il est préférable de choisir la natation, le cyclisme, la marche, le roller, car ce sont des sports qui sollicitent les muscles inférieurs et l’endurance, et font travailler correctement les abdominaux en creusant le ventre sans appui sur le périnée. Tous les sports qui appuient sur le périnée et donc compriment la vessie peuvent déclencher une incontinence urinaire. La natation est le sport idéal, car elle permet de se muscler en douceur et d’augmenter son endurance. Complètez cette préparation par une marche journalière d’une trentaine de minutes, n’hésitez pas choisir les escaliers plutôt que l’ascenseur dès que possible.

Vous êtes prêt(e) ? Vous allez pouvoir affonter les pistes de ski ? N’oubliez pas qu’un allié des fuites urinaires vous attend : le froid ! Pensez, par conséquent, à bien vous habiller, vous pouvez suivre les conseils de notre article : « Incontinence urinaire et froid« . Nous vous conseillons de prévoir des gadgets auto-chauffants, ce sont des articles qui se réchauffent grâce à une réaction chimique suite à un clique sur un bouton, il en existe de multiples pour les mains, les cervicales, le dos, …, et peuvent être « détournés»  et se placer sur l’abdomen, ainsi votre vessie sera mieux garantie du froid, celui-ci stimule l’envie d’uriner. Pensez aux boissons chaudes que l’on peut prévoir dans des thermos, en excluant, bien entendu, toutes les boissons qui pourraient exciter votre vessie et augmenter le risque de fuites urinaires. Repérez les endroits où se trouvent les toilettes dès votre arrivée sur les lieux. Enfin, si vous envisagez de porter des protections pour incontinence pour être plus sûr de vous, choisissez des protections anatomiques ou des changes complets qui seront plus facile à mettre et à retirer que les sous-vêtements absorbants, en particulier lorsque les vêtements et chaussures de ski sont enfilés.

Bon ski !

L’incontinence urinaire chez l’enfant scolarisé

Actualité, Conséquense, Couches, Enfant, Handicap, Incontinence fécale, Incontinence urinaire, Toilette, Vie quotidienne Pas de commentaires »

école

L’incontinence urinaire de l’enfant, et parfois l’incontinence fécale, pose un réel problème d’intégration scolaire. Cette incontinence est souvent la conséquence d’un handicap moteur, qui génère déjà des problèmes d’intégration scolaire. Mais certains enfants, sans atteinte motrice importante, peuvent souffrir d’incontinence urinaire.

Si l’intégration scolaire, d’un enfant handicapé, pose des problèmes liés à ses déplacements pour se rendre à l’école, à l’intérieur de sa classe et des locaux en général :

- aménagement du véhicule de transport,

- escaliers aménagés, rampe d’accès,

- aménagement de la classe pour faciliter la circulation,

- WC handicapés,

- …

L’intégration scolaire, d’un enfant incontinent doit prendre en compte les contraintes de l’incontinence :

- WC/local adapté,

- protections d’incontinence, matériel d’auto-sondages, …, produits d’hygiène, à disposition,

- adaptation du rythme de sa journée ;

Ainsi que les conséquences de l’incontinence :

- hygiéniques,

- sociales,

- psychiques.

Incontinence urinaire et utilisation de lingettes ou de gants à usage unique

Incontinence fécale, Incontinence féminine, Incontinence urinaire, Prévention, Toilette Pas de commentaires »

Cleanis Aqua dessin

Nous trouvons, actuellement, un grand nombre de lingettes ou gants nettoyants sur le marché et beaucoup de personnes, en particulier les femmes, nous interrogent sur l’intérêt de ceux-ci.

Les lingettes et gants pré-imprégnés sont une solution efficace pour une toilette rapide, particulièrement en cas d’incontinence urinaire et/ou fécale. Ces produits, proposés par les fournisseurs d’articles d’incontinence, sont conçus et adaptés aux besoins des personnes incontinentes ou en période de fragilité (patient en chimiothérapie, en soins intensifs, sujet aux escarres, …). Lorsqu’ils sont fabriqués par des spécialistes de l’incontinence ou de produits d’hygiène, ils sont en non-tissé épais, doux, …, résistant ; souvent antibactériens et imprégnés d’une solution hypoallergénique, parfaits pour l’hygiène, …, parfois biodégradables.

Certaines femmes pensent que les lingettes peuvent être la cause d’une cystite. Si la lingette est utilisée d’avant en arrière, les germes présents dans la région anale ne seront pas déplacés et auront moins de chance de migrer vers la vessie. Le manque d’hygiène, surtout en cas d’incontinence, peut être la cause d’irritations de la peau. L’excès d’hygiène peut provoquer un déséquilibre de la flore pouvant être à l’origine d’infections.