Les hommes sont moins prédisposés à l’incontinence que les femmes, mais peuvent être sujets à des fuites urinaires. 3 à 5% des hommes à partir de 40 ans, 10 % après 60 ans et 30 % au delà de 90 ans, sont concernés par l’incontinence urinaire.

L’incontinence chez l’homme peut se manifester de différentes manières :

  • Contractions désordonnées de la vessie qui entraînent des envies insurmontables et des fuites urinaires. Il s’agit d’une incontinence par hyperactivité de la vessie qui est souvent liée à une hyperplasie de la prostate ou à une vessie neurologique.
  • Fuites urinaires à l’effort. Cette incontinence par insuffisance sphinctérienne se produit, la plupart du temps, à la suite d’une intervention chirurgicale de la prostate.
  • Des mictions fréquentes et de faible abondance peuvent être signe d’une incontinence par regorgement liée à une rétention d’urines à cause d’un obstacle (hypertrophie de la prostate) ou par une mauvaise commande neurologique de la vidange.

    Le diabète, les maladies neurologiques telles que les AVC (accidents vasculaires cérébraux), la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson peuvent entraîner une incontinence urinaire ; leur traitement ralentit la dégradation du système urinaire et réduit l’incontinence.

Aucun tag pour cet article.

Articles incontinence relatifs