Bienvenue sur 123 Incontinence, le spécialiste de l'incontinence.

LES CAUSES DE L'INCONTINENCE CHEZ L'HOMME

Incontinence Homme

L'homme n'est pas le plus touché par l'incontinence, mais n'est cependant pas épargné. Il l'est plus particulièrement lorsqu'il prend de l'âge. Même si plusieurs affections peuvent atteindre son système de continence, la première coupable est sa prostate.

La prostate, glande positionnée sous la vessie et qui entoure l'urètre, vient renforcer le sphincter strié. A partir de 40 ans, l'homme est parfois touché par une affection bénigne. L'hypertrophie bénigne de la prostate, l'HBP ou l'adénome de la prostate désignent toutes la même atteinte prostatique. Il ne s'agit pas d'une maladie mais d'une situation normale pour environ 50 % de la gente masculine. Le tissu glandulaire qui compose la prostate, augmente de volume, particulièrement dans la zone autour de l'urètre. L'urètre se trouve progressivement comprimé ce qui provoque une difficulté croissante pour uriner.

L'adénome de la prostate n'entraîne pas automatiquement de problème de continence. S'il cause des troubles urinaires, plusieurs types d'incontinence peuvent être provoqués : – une incontinence par impériosité avec des signes irritatifs :

  • il y a rétention d'une quantité d'urine, augmentation des mictions la journée, des mictions de plus en plus fréquentes la nuit, des envies répétées et impérieuses d'uriner avec, éventuellement, des fuites urinaires. 
  • une incontinence par regorgement avec des signes obstructifs : lorsque la vessie est trop rempli l'urine doit franchir l'obstacle, la personne ressent la nécessité de pousser pour uriner, le jet est faible, les mictions rallongées, il y a des gouttes retardataires quelques secondes après la miction, parfois la vessie déborde et l'urine s'écoule en forçant sur l'étranglement prostatique. 

Lorsque la vessie est trop pleine des fuites à l'effort peuvent se manifester.

Une sténose urétrale (rétrécissement de l'urètre), une tumeur ou un calcul urétral, un diabète sucré sévère peuvent être également des causes d'incontinence urinaire par regorgement.

Le traitement chirurgical de l'adénome de la prostate, dans de très rares cas, peut être la cause d'une incontinence d'effort car il y a affaiblissant des muscles du périnée.

Plus rarement, l'incontinence peut être une conséquence d'un cancer de la prostate. Le traitement de ce cancer, qu'il soit chirurgical ou radiothérapique, a quelquefois pour effet secondaire une incontinence d'effort. De même que la femme, il arrive à l'homme de souffrir d'une incontinence urinaire par impériosité, appelée aussi hyperactivité vésicale ou instabilité vésicale.

Les causes sont :

  • soit urologiques, par irritation de la muqueuse vésicale : . les infections urinaires du bas appareil urinaire, la cystite (inflammation de la vessie) ou l'urétrite (infection par une bactérie de l'urètre). Elle sont, en principe, facilement soignées par des antibiotiques. . un calcul vésical. . l'irradiation. . certains médicaments. . une cystite interstitielle. . une tumeur de la vessie. . l'excès de boissons à base de caféine (thé, café, cola, …). 
  • soit neurologique : une lésion du système nerveux (maladie de Parkinson, etc.) peut aussi être mis en cause. Les facteurs de risque d'une incontinence anale sont les actes chirurgicaux au niveau du sphincter, les pathologies neurologiques (accidents vasculaires cérébraux, diabète, …), certaines chirurgies anales (hémorroïdectomie). L'incontinence fécale peut être le symptôme d'une autre maladie (cancer, tumeur, …). 

 Le 6 avril 2009 Eliane Lavergne Orthopédiste-orthésiste

Cet article ne peut en aucun cas remplacer le diagnostic de votre médecin généraliste ou pédiatre, urologue, gastro-entérologue, proctologue, gynécologue, … qu'il est fortement conseillé de consulter en cas d'incontinence.