Bienvenue sur 123 Incontinence, le spécialiste de l'incontinence.

ANATOMIE DE L’APPAREIL URINAIRE

Appareil Urinaire

L'appareil urinaire se compose des reins, des voies excrétrices rénales et d'un méat urinaire. Il se développe et fonctionne avant la naissance, il est chargé du maintien de la bonne constance du milieu, de la bonne régulation de l'eau, de la filtration et l'élimination des déchets toxiques .

Les reins

Ce sont deux organes, chargés de filtrer le sang, dont la forme rappelle celle d’un haricot. Ils sont situés verticalement dans les fosses lombaires, à droite à gauche de la colonne vertébrale, en regard des dernières côtes (le rein gauche est plus haut que le rein droit). Chaque rein est un organe ferme, brun-rouge, mesurant 12 centimètres de haut, 6 de large, 3 d’épaisseur et pesant 150 grammes. Le bord interne du rein présente une dépression centrale appelée hile. C’est par ce hile que l’artère rénale, née de l’aorte pénètre dans le rein (elle apporte le sang qui doit être débarrassé de ses déchets). C’est aussi par ce hile que la veine rénale transporte le sang épuré vers la veine cave inférieure, et que les vaisseaux lymphatiques sortent du rein. Le tissu rénal est formé par la juxtaposition de nombreux appareils filtrants (1 à 1,5 million par rein) appelés néphrons. Ce sont les néphrons qui vont sécréter l’urine.

Chaque néphron comporte deux parties :

  • le glomérule de Malpighie qui est la structure où se fait la filtration du plasma. Chaque minute 120 millilitres (180 litres par jour) de plasma traversent les deux reins sous l’effet de la pression sanguine, la plus part des éléments du plasma (eau, sels minéraux, glucose, acide aminé, urée) passent à travers la paroi glomérulaire. Certains constituants du plasma (protéines et albumine) sont trop volumineux et ne peuvent franchir la membrane semi-perméable (état physiologique). Leur apparition dans les urines serait le témoin d’une lésion du rein. Le filtra ainsi obtenu est appelé urine primitive, elle contient du glucose, de l’urée, etc… et possède la même concentration que dans le plasma sanguin. 
  • le tubule rénal qui est la partie du néphron où l’urine primitive va subir les modifications aboutissant à l’urine définitive. Bien évidemment nous n’urinons pas 180 litres par jour. C’est donc que l’urine primitive subit de nombreuses modifications qui aboutissent à la formation de 1,5 litre d’urine définitive par jour.

Les voies excrétrices rénales

1) Le bassinet : les voies excrétrices rénales commencent par les petits calices (canaux) qui se jettent ensuite dans les grands calices qui se réunissent pour former le bassinet situé au niveau du hile.

2) Les uretères : Ils sont au nombre de deux, un à droite et un à gauche. Ils conduisent l’urine du bassinet à la vessie. Ils sont situés dans l’espace rétro-péritonéal puis dans le pelvis. Les uretères sont animés de mouvements péristaltiques qui surviennent de façon régulière et qui font progresser l’urine vers la vessie quelle que soit la position de la personne.

3) La vessie : est un réservoir dont la paroi est constituée de deux tuniques. La tunique externe est faite de fibres musculaires lisses (le détrusor) qui se contractent au moment de la miction vidant ainsi la vessie, il est sous la dépendance du système neuro-végétatif (involontaire). La tunique interne est constituée d’une muqueuse imperméable.

La vessie est un organe sous péritonéal situé dans la partie antérieure du pelvis entre :

  • en avant la symphyse pubienne et le pubis, 
  • en arrière le rectum chez l’homme, le vagin et l’utérus chez la femme, 
  • en haut le péritoine et les organes intra-péritonéaux, 
  • en bas chez l’homme la prostate et la plancher pelvien, chez la femme le plancher pelvien. 

La vessie a une forme variable, sa partie supérieure est appelée dôme vésical très élastique ce qui permet à la vessie de se distendre, elle a une capacité moyenne de 300 ml (un peu plus chez la femme) et 2 à 3 litres au maximum quand elle est distendue. Sa partie inférieure est le col vésical, lieu de départ de l'urètre.

L’urètre: est le conduit qui évacue l’urine hors de la vessie. Il est court et rectiligne chez la femme (environ 4 centimètres), long et sinueux chez l’homme (environ 17 centimètres). Il débouche à l’extérieur par un orifice appelé méat urinaire situé entre le clitoris et le vagin chez la femme ou à l’extrémité du pénis chez l’homme. Juste sous la vessie, au début de l’urètre se trouvent deux sphincters. Le premier interne est fait de fibres musculaires lisses (il est sous le contrôle du système nerveux autonome), le second externe fait de fibres musculaires striées (il est sous le contrôle du système nerveux de la vie de relation et donc de la volonté) chez l'homme le sphincter urétral est renforcé par la prostate.

Le 22 septembre 2003 (réactualisé le 18 mars 2009) Eliane Lavergne orthopédiste-orthésiste

Cet article ne peut en aucun cas remplacer le diagnostic de votre médecin généraliste ou pédiatre, urologue, gastro-entérologue, proctologue, gynécologue, … qu'il est fortement conseillé de consulter en cas d'incontinence.