Bienvenue sur 123 Incontinence, le spécialiste de l'incontinence.

Mécanisme de la défécation

Mécanisme Défécation

L'élimination des résidus non absorbables est donc la dernière fonction de l'appareil digestif.

Le transit intestinal commence dans le cæcum, où l'eau des résidus alimentaires est absorbée par l'organisme.

Dans un deuxième temps, le bol alimentaire se dirige dans le colon. C'est le système nerveux végétatif qui commande la progression à l'intérieur du colon, elle même stimulée par le volume à éliminer. La quantité de fibres alimentaires augmente le volume des selles, l'eau les rend moins compactes. L'acheminement est donc facilité par les fibres et l'eau. D'autre part, la flore intestinale digère en partie les fibres, produit des gaz de fermentation et de l'eau qui stimule la motricité. C'est pourquoi il est recommandé de consommer fibres alimentaires et eau en bonne quantité.

Les matières fécales passent du colon gauche au sigmoïde. Une grande onde péristaltique entraîne la contraction du sigmoïde qui se vide entièrement dans le rectum. Cette onde est le départ de la défécation, elle a lieu environ une fois par 24 heures.

Le besoin de défécation est ressenti lorsque le bol fécal est dans le rectum. La défécation réflexe est déclenchée de manière automatique, indépendante de la volonté. Il y a contraction du rectum et relâchement du sphincter lisse, les matières fécales s'engagent dans le canal de l'anus. A ce niveau, des réflexes nous permettent d'analyser la consistance du contenu (gaz, liquide ou solide). Le renforcement de la contraction volontaire du sphincter strié empêche l'expulsion du contenu anale.

L'exonération des matières fécales est l'association de l'inhibition des mécanismes de contrôle de la continence, de la contraction propulsive involontaire du rectum et de l'ouverture volontaire du sphincter strié.

Le 22 mai 2009 Eliane Lavergne Orthopédiste-orthésiste

Cet article ne peut en aucun cas remplacer le diagnostic de votre médecin généraliste ou pédiatre, urologue, gastro-entérologue, proctologue, gynécologue, … qu'il est fortement conseillé de consulter en cas d'incontinence.